Villa Médicis : imbroglio autour de Julie Gayet

  • A
  • A
Villa Médicis : imbroglio autour de Julie Gayet
@ MAXPPP
Partagez sur :

Par "souci de sérénité", Aurélie Filippetti a décidé de ne pas nommer l'actrice dans le jury de cette prestigieuse institution.

Julie Gayet, qui, selon le magazine Closer, entretient une liaison avec François Hollande, a dû affronter, mercredi, une polémique liée à sa nomination comme membre du jury de la Villa Médicis. La comédienne et productrice de cinéma a finalement été écartée par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti au profit d'un profil … plus consensuel. Retour sur une matinée de polémique.

Acte 1 : Le Canard ironise sur "l'incroyable flair de Filippetti"

Dans un article titré "Julie de Médicis", Le Canard Enchaîné assure que l'actrice Julie Gayet fait partie des quatre membres du jury "extérieurs" chargés de sélectionner les quinze pensionnaires, chercheurs ou artistes, qui seront accueillis prochainement à la Villa Médicis, l'académie de France à Rome. Selon l'hebdomadaire satirique, cette nomination est intervenue "à la veille de Noël".

Acte 2 : C'est officiel... sur le site de la Villa Médicis

Le site internet de l'institution culturelle française à Rome ne précise pas la date de cette nomination, mais confirme mercredi au petit matin que l'actrice fera partie de ce jury aux côtés notamment de l'artiste plasticienne Anne-Marie Clairet, de la chorégraphe et danseuse étoile Marie-Agnès Gillot et de la compositrice Lucia Ronchetti. Ces quatre personnalités extérieures sont mentionnées noir sur blanc dans l'onglet "Concours de sélection des pensionnaires 2014". "Le jury de la sélection 2014, dont les personnalités qualifiées sont nommées par la ministre de la Culture et de la Communication, est composé de...", peut-on lire.

 
villa-medicis

Acte 3 : Aurélie Filippetti démine sans tarder

Boursier.com - Amazon dans le viseur d'Aurélie Filippetti

Face à la polémique naissante, avant 9 heures, Aurélie Filippetti assure que Julie Gayet ne sera pas membre du jury désignant les pensionnaires de la Villa Médicis. "Son nom a été proposé par Eric de Chassey, le directeur de la prestigieuse Académie de France à Rome, mais la ministre a décidé de ne pas la nommer. L'arrêté n'avait pas été signé", assure le cabinet de la ministre de la Culture. Un proche conseiller de la rue de Valois assure auprès d'Europe 1 que cette nomination est "un choix personnel" du directeur de la Villa Médicis et qu'Aurélie Filippetti n'était pas au courant. Et vu les circonstances la ministre de la Culture ne signera pas l'arrêté, par souci de sérénité pour le jury. "Je ne prendrai pas en considération la proposition d'Eric de Chassey de nommer Julie Gayet membre du jury de la Villa Médicis. Vu son parcours de comédienne et productrice, Julie Gayet est tout à fait qualifiée pour cette fonction, qui, je précise, est bénévole. Mais vu la situation particulière, je ne la nommerai pas".

Acte 4 : Julie Gayet disparaît du site de la Villa Médicis

Un peu après 11h30 mercredi, le nom de Julie Gayet n'est plus mentionné sur le site de la Villa Médicis, comme le prouve cette capture d'écran. Une manière pour l'institution culturelle française basée à Rome de tourner la page d'une polémique née quelques heures plus tôt. Dans la rubrique Concours de sélection des pensionnaires 2014, les trois derniers paragraphes ont désormais disparu.

medicis-disparition

Acte 5 : l'écrivain Emmanuèle Bernheim nommée

Emmanuèle Bernheim

© Wikipedia/Claude Truong-Ngoc

En fin de matinée, mercredi, on apprend le nom de la remplaçante de Julie Gayet à la Villa Médicis : Emmanuèle Bernheim. Jointe par Europe 1, l'écrivain confirme avoir été contactée le matin même par le ministère de la Culture qui lui a proposé le poste qu'elle a accepté. Au pied levé.

Acte 6 : Julie Gayet légitime mais …

Le patron de la Villa Médicis a défendu son choix mercredi en fin de matinée. "J'ai proposé le nom de Julie Gayet tout simplement parce que c'est quelqu'un de très important dans le milieu du cinéma, une productrice reconnue, une comédienne, quelqu'un qui a des intérêts artistiques très larges", a expliqué Eric de Chassey, rappelant que Julie Gayet a été membre du jury de la sélection Un certain regard au Festival de Cannes.

A la sortie du Conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem, n'a éviodemment pas échappé à une question sur le sujet. Pour la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, Julie Gayet, "actrice, réalisatrice, productrice", était "totalement légitime pour faire partie d'un jury au sein de la Villa Medicis". "Si certains médias ont décidé de faire du vacarme médiatique autour de ce sujet, je suis tenue de clore ce non sujet rapidement pour ne pas rajouter aux discussions inutiles", a-t-elle ajouté, parlant d'une "procédure complètement anodine" qui a vu le directeur de la Villa Médicis faire "une proposition de membres du jury qui seraient chargés de sélectionner les pensionnaires".

Acte 7 : le site Internet encore modifié

En début d'après-midi, ce mercredi, le site Internet de la Villa Médicis est de nouveau mis à jour. Dans un nouveau paragraphe, on rappelle dans le menu détail les règles de nominations. A la place de la première version en ligne (voir plus haut), qui indiquait simplement que "les personnalités qualifiées sont nommées par la ministre de la Culture", le site Internet de la villa Médicis prend soin désormais de préciser que ces quatre personnalités extérieures - dont faisait partie Julie Gayet - sont "nommées par arrêté ministériel sur proposition du directeur de la Villa Médicis".

site-trois-medicis

Les nominations ont aussi été mises à jour. "Les quatre personnalités qualifiées nommées le 15 janvier 2014 par arrêté sont : Anne-Marie Clairet, Marie-Agnès Gillot, Lucia Ronchetti et Emmanuèle Bernheim", précise le site. Chapitre clos ?