VIDÉO - Simone Veil aimait "la bagarre"

  • A
  • A
Partagez sur :

HOMMAGE - "Je n’aime pas les affrontements qui impliquent de la haine", confiait Simone Veil sur Europe 1 en 1984. Mais elle avait la passion du débat d'idées.

VIDÉO

"J’aime me battre. Quelquefois, j’aime me battre pour me battre", confiait Simone Veil en 1984 sur Europe 1. Une décennie après l'adoption de la loi légalisant l'interruption volontaire de grossesse en France, cette femme de convictions s'expliquait : "Je n’aime pas les affrontements qui impliquent de la haine, qui impliquent quelque chose où au fond de soi, on est atteint. Parce que je trouve que quand on a de la haine pour les gens, c’est extérieur mais c’est aussi intérieur. On est atteint soi-même, ça vous détruit un peu. Et ça je n’aime pas. Mais le fait même de la bagarre, physique même, de la bagarre de mots, discuter… J’aime assez la discussion pour la discussion. J’aime bien la bagarre, j’aime ça".

Un jeu ? "Je me passionne aussi parce que quelques fois, ce n’est plus du tout un jeu pour les choses qui sont tout à fait importantes et auxquelles on tient vraiment, ce n’est plus du tout un jeu. Et je crois que je suis tellement passionnée et que j’aime tellement la bagarre que je me maîtrise toujours parce que j’ai peur d’aller trop loin", ajoutait encore Simone Veil au micro de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1.