VIDÉO - Le boycott de l'UMP à l'Assemblée

  • A
  • A
VIDÉO - Le boycott de l'UMP à l'Assemblée
@ Capture d'écran France Télévisions
Partagez sur :

PROTESTATION - Après la colère de Manuel Valls, les députés UMP ont boycotté la séance des questions au gouvernement.

Parole tenue. Après avoir quitté l'Assemblée nationale mardi après-midi suite à la colère de Manuel Valls, les députés UMP avaient promis de boycotter les questions au gouvernement mercredi 26 février s'ils n'obtenaient pas d'excuses de la majorité. Les excuses se sont font toujours attendre, l'UMP a donc mis à exécution sa menace. A droite de l'hémicycle, les bancs sont donc restés vides. En ouverture de séance, Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, a déploré ce geste politique.

Le président de l'Assemblée nationale "déplore le boycott" :

 

Sang-froid. De son côté, le président des députés UMP Christian Jacob a justifié le boycott. "Le Premier ministre n'a pas présenté d'excuses ni demandé à ses ministres d'arrêter leurs provocations" à la suite des propos mercredi de Manuel Valls sur Claude Goasguen, a déclaré Christian Jacob, mercredi après-midi. Et de poursuivre : "on en est à des dérapages qui s'accentuent de semaine en semaine. Les ministres sont là pour répondre aux questions des parlementaires. On a créé cet incident aujourd'hui pour demander aux ministres de garder leur sang-froid". Côté PS, on a préféré rire de cet événement, à l'image du député de l'Isère, Olivier Veran.



sur le même sujet, sujet,

ARCHIVES - Boycott de l'Assemblée : le PS a une longueur d'avance

DÉCRYPTAGE - Face à Goasguen, Valls a voulu "montrer les dents"

BRONCA - Valls s'emporte, les députés UMP quittent l'Assemblée