Nicolas Sarkozy a qualifié lundi d'"absurdes" les informations de presse affirmant qu'il serait intervenu pour obtenir la nomination de l'ancien ministre Jean-Louis Borloo à la tête de Veolia Environnement , rapporte BFM-TV.  A la question de savoir si l'Elysée était derrière une éventuelle nomination à Veolia, le chef de l'Etat a répondu : "c'est absurde".

Selon la presse, plusieurs administrateurs, dont le PDG d'EDF Henri Proglio, s'apprêteraient à demander la démission de l'actuel PDG de Veolia Antoine Frérot, lors d'un conseil d'administration de Veolia qui doit se tenir le 29 février, les deux hommes s'opposant sur la stratégie du groupe, dont la dette était estimée à 15 milliards d'euros fin décembre.

Selon Libération, le chef de l'Etat et Henri Proglio se seraient mis d'accord Le 14 février lors d'un voyage en avion entre Paris et Bourgoin-Jallieu, où le président a annoncé le sauvetage de l'entreprise Photwatt par EDF.