Valls, un chêne, des coups de pelle et un message

  • A
  • A
Valls, un chêne, des coups de pelle et un message
@ Reuters
Partagez sur :

PHOTO - Comme le veut la tradition depuis 1979, le Premier ministre a planté un arbre dans le jardin de Matignon.

L'INFO. Journée sympa pour Manuel Valls. Sa cote de popularité fait en effet un bond de huit points, à 45%, selon le baromètre Odoxa-Orange/Presse régionale/France inter/L'Express publié mardi. Une bonne nouvelle que le Premier ministre a "fêté" en respectant une vieille tradition initiée par Raymond Barre en 1979 : planter un arbre dans le jardin de Matignon.

>> LIRE AUSSI - Macron a-t-il ringardisé Valls ?

Sans-titre-4

Valls a choisi un chêne. Manuel Valls était le 14e Premier ministre à se prêter au jeu. Pour son premier automne à Matignon, Jean-Marc Ayrault avait choisi, en novembre 2012, de planter un magnolia (photo). Son successeur a, lui, jeté son dévolu sur un chêne fastigié. Les services de Matignon ont précisé que cet arbre, "dont la caractérisation latine 'fastigium' signifie 'qui prend de la hauteur', possède une forme pyramidale étroite et élancée par ses rameaux orientés vers la cime." L'arbre a été planté sur la grande pelouse de réception, dessinée par Achille Duchêne au début du XXème siècle

>> LIRE AUSSI - Valls s'est-il "hollandisé" ?

"Planter un arbre, ce n'est jamais un geste anodin". Descendu du perron de Matignon main dans la main avec son épouse Anne Gravoin, le Premier ministre est venu mettre une dizaine de pelletées de terre au pied de l'arbre, haut d'environ cinq mètres et au feuillage bruni par le début de l'hiver. "Planter un arbre, ce n'est jamais un geste anodin, parce qu'on s'inscrit dans le temps. D'abord, c'est un symbole que je respecte, celui de mes prédécesseurs, en tout cas depuis Raymond Barre", a-t-il dit devant un groupe de jardiniers-pépiniéristes et de journalistes. Le Premier ministre, qui à de nombreuses reprises ces derniers jours a répété sa détermination à rester à Matignon jusqu'au bout du quinquennat, a souligné qu'un arbre se plante "pour ancrer quelque chose dans la terre et dans le temps".