Auto-écoles : Manuel Valls ne "cédera pas"

  • A
  • A
Auto-écoles : Manuel Valls ne "cédera pas"
@ Jeanne Daudet avec Europe 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - "Notre préoccupation, c'est que la France soit forte", a martelé le Premier ministre sur Europe 1 lundi. 

Le gouvernement "discute" mais "ne cède pas" face aux auto-écoles qui se mobilisent lundi, a fait savoir Manuel Valls, invité d'Europe1. "On discute, bien sûr, mais on ne cède pas", insiste le Premier ministre.

Les points de crispation. La profession se mobilise pour faire évoluer le contenu de la loi Macron, dont l'examen se poursuit cette semaine à l'Assemblée nationale. Elle s'inquiète, entre autres, du recours possible, introduit par ce nouveau texte, à d'autres intervenants que les inspecteurs pour les examens pratiques du permis de conduire, notamment des agents de La Poste. Autre point de crispation, la suppression du seuil minimal obligatoire de vingt heures de cours avant présentation à l'examen.

2015, "année de la reprise". "Notre préoccupation, c'est que la France soit forte", martèle Manuel Valls. "Nous poursuivrons les réformes, c'est indispensable. Il nous reste deux ans pour travailler pour notre économie. L'année 2015 sera l'année de la reprise. Il ne faut pas lâcher cette volonté de réformer", martèle Manuel Valls.

>> LIRE AUSSI - Retrouvez toutes les déclarations de Manuel Valls sur Europe 1