Valls préféré à Hollande pour 2017

  • A
  • A
Valls préféré à Hollande pour 2017
@ MAXPPP
Partagez sur :

SONDAGE - 33% des Français veulent que le ministre soit candidat. Contre 9% pour le président.

Les Français préfèrent Valls. Un tiers des Français (33%) souhaitent que Manuel Valls soit le candidat socialiste à la présidentielle de 2017, loin devant François Hollande (9%), selon un sondage Harris Interactive pour le Figaro magazine et LCP diffusé jeudi. Pour le magazine, cette enquête montre que l'actuel chef de l'Etat affronte une crise majeure avec la colère grandissante contre la politique du gouvernement et les remous de l'affaire Leonarda, la collégienne rom expulsée de France.

A LIRE ICI : le sondage dans le détail.

Valls jugé plus "dynamique". François Hollande s'en sort pour ce qui est d'être "sympathique", un qualificatif qui s'applique bien à lui pour 45% des sondés, mais mal pour 51%, ou pour ce qui est d'être "honnête" (43% contre 52%). A l'autre extrémité, ils ne sont que 16% à le trouver "dynamique" (contre 79%) et 19% (contre 76%) à juger qu'il est "capable de tenir ses engagements". Concernant Manuel Valls, les avis sont également partagés sur le point de savoir s'il est "sympathique" (48% contre 47%), trait d'image le moins à son avantage. Mais le locataire de la place Beauvau est jugé "dynamique" pour 71% des Français, "courageux" et "compétent". 

La gauche, seul espoir pour Hollande. Seule bonne nouvelle pour le président Hollande : malgré une impopularité record, il reste aujourd'hui le candidat socialiste préféré des sympathisants de gauche pour la présidentielle de 2017. Le chef de l'Etat en exercice devance ainsi de quatre points Manuel Valls (23%), Martine Aubry (22%) Arnaud Montebourg (7%) et Benoît Hamon 4%. L'avance de François Hollande, qui a dirigé Solférino pendant 11 ans, est encore plus nette chez les sympathisants PS. Ils sont 37% à vouloir qu'il soit le candidat PS pour 2017, devant Manuel Valls (24%) et Martine Aubry (21%).

Enquête réalisée en ligne les 21 et 22 octobre auprès d'un échantillon de 1.085 personnes, représentatif de la population française âgée d'au moins 18 ans.