Valls : "Michel Rocard m’a appris le goût de la vérité"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Premier ministre a rendu hommage, au micro d'Europe 1, à celui qui l'a précédé, à la fin des années 1980, à Matignon.

"Michel Rocard m’a appris le goût de la vérité, l’idée que la gauche devait gouverner en regardant le monde tel qu’il est", a déclaré Manuel Valls dimanche au micro d'Europe 1. "Il aimait plus les idées politiques que la politique elle-même [...]. Il laissera une emprunte dans notre vie politique, et dans l’histoire de la gauche", ajoute-t-il.

Père spirituel. Manuel Valls n'a jamais caché s'être engagé en politique pour Michel Rocard, porte-drapeau d'une deuxième gauche, en qui il voyait un véritable mentor. "Je me sens un peu orphelin", avait confié à BFMTV l'actuel locataire de Matignon, peu après l'annonce de la disparition de Michel Rocard samedi. 

Qu' a-t-il manqué à Michel Rocard pour devenir président ? "Aimer la politique", répond Manuel Valls sur Europe 1. "[…] Il lui a manqué la dureté, et une forme de cynisme nécessaire pour aller plus loin", détaille encore le responsable, rapprochant le parcours de Michel Rocard de ceux de Jacques Delors et Raymond Barre. "Si Michel Rocard avait était un moment président de la République, peut-être qu’une grande partie des débats qui secouent actuellement la gauche serait derrière nous", a-t-il regretté.

Les arbres de Matigon. La tradition exige que les Premiers ministres plantent un arbre dans le parc de Matignon durant leur passage. Il y a quelques mois, Manuel Valls avait invité Michel Rocard à venir replanter son arbre, un copalme d'Amérique. "Cet arbre était mort, et ensemble nous avions accompli ce geste très symbolique", a raconté Manuel Valls. Concernant les funérailles de Michel Rocard, il précise : "Il y aura, bien sûr, à la fois l’hommage personnel et politique de sa famille, de la gauche et des socialistes, et puis l’hommage national que l’on doit à un homme d’Etat et ancien Premier ministre."