Manuel Valls met en garde les agriculteurs contre le vote FN

  • A
  • A
Manuel Valls met en garde les agriculteurs contre le vote FN
@ AFP
Partagez sur :

Pour le Premier ministre, les valeurs de l'agriculture "sont aux antipodes de ce qu'est l'extrême droite".

A un mois des élections départementales, pour lesquelles le Front national est donné en tête, Manuel Valls est bel et bien en campagne. En visite au Salon de l'agriculture, lundi, le Premier ministre a estimé que "voter Front National, c'est détruire ce modèle européen qui a aussi soutenu l'agriculture française".

>> LIRE AUSSI - Départementales : le FN en tête selon un sondage

Les valeurs de l'agriculture "aux antipodes" du FN. "Les agriculteurs savent aussi ce qu'ils doivent aux pouvoirs publics, particulièrement à l'Europe", a déclaré Manuel Valls. "Je pense que les valeurs de travail, de solidarité, de mérite, cette volonté de transmettre ce savoir-faire à la jeunesse, cette qualité que l'on ressent ici, sont aux antipodes de ce qu'est l'extrême droite. L'extrême droite et le monde rural ne peuvent pas se retrouver", a insisté le Premier ministre, pour qui "on fait reculer la démagogie, le populisme par une action précise, concrète, des aides, un soutien".

"Le ministre de l'Agriculture et tous les membres du gouvernement sont évidemment au côté des agriculteurs, notamment des filières qui peuvent être en difficulté à cause du contexte économique et de l'embargo russe. Je tiendrai dans quelques jours un comité interministériel pour mettre en œuvre toutes les mesures que nous avions commencé à travailler cet automne dans le cadre des assises de la ruralité. Car il faut que les territoires péri-urbains, les espaces ruraux n'aient pas ce sentiment d'abandon qu'on a pu avoir par le passé", a également déclaré Manuel Valls.

>> LIRE AUSSI - Hollande à la rencontre du monde agricole

Le Front national a aussitôt raillé, dans un communiqué, l'"obsession" de Manuel Valls à son endroit. "C’est dire la déconnexion totale du pouvoir avec les Français, qui donne dans la politicaillerie et ignore totalement les graves problèmes qui accablent la France, notamment dans l'agriculture", écrit le parti.