Valls : le droit d'asile est "universel"

  • A
  • A
Valls : le droit d'asile est "universel"
@ afp
Partagez sur :

Le Premier ministre Manuel Valls a affirmé mardi que le droit d'asile était "universel" et que l'on "ne trie pas en fonction de la religion". 

"Le droit d'asile est universel" a affirmé mardi Manuel Valls, en ajoutant que l'on "ne trie pas en fonction de la religion". Une référence à peine voilée à l'initiative de certains maires de n'accueillir que des réfugiés chrétiens. Le Premier ministre a, par ailleurs, annoncé mercredi après-midi dans un communiqué une réunion ministérielle sur l'hébergement des réfugiés. 

"On ne trie pas en fonction de la religion". Il faut "accueillir avec des règles bien sûr, une organisation sérieuse", a déclaré le chef du gouvernement lors de ses voeux à quelques jours du nouvel an juif, à la synagogue Nazareth à Paris. Mais "on ne trie pas en fonction de la religion. Le droit d'asile, c'est un droit universel", a-t-il affirmé.

Bernard Cazeneuve présent. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, également présent à la synagogue Nazareth, avait lui aussi condamné mardi matin les maires qui ne veulent accueillir que des réfugiés chrétiens, à la veille de l'arrivée attendue en France des premiers migrants ramenés d'Allemagne. 

Une réunion de travail mercredi. Cette "réunion de travail", à laquelle participeront les ministres Laurent Fabius (Affaires étrangères), Najat Vallaud-Belkacem (Education nationale), Marisol Touraine (Affaires sociales), Bernard Cazeneuve (Intérieur), Sylvia Pinel (Logement) et Christian Eckert (Budget), intervient après que le président François Hollande a annoncé lundi que la France était prête à accueillir 24.000 réfugiés dans les deux années à venir.

>> Un maire peut-il choisir les réfugiés qu'il accueille ? 


Un maire peut-il choisir les réfugiés qu'il...par Europe1fr