Valls : "le djihad doit interpeller la société française"

  • A
  • A
Valls : "le djihad doit interpeller la société française"
@ AFP/LIONEL BONAVENTURE
Partagez sur :

Le Premier ministre s’est exprimé après que l’agression de Joué-lès-Tours a été qualifiée d’acte terroriste par la justice.

L’info."Jamais nous n'avons connu un aussi grand danger en matière de terrorisme", a estimé le Premier ministre Manuel Valls à Montpellier lundi, appelant la société à "réagir" face au phénomène des jeunes qui se sentent "impliqués" par le djihad.

>> LIRE AUSSI - Comment régir face à des actes isolés ?

"Nous avons plus d'un millier d'individus concernés par le djihad en Syrie ou en Irak, plus de 300 sont là bas, 56 ou 57 sont morts sur place, ça montre le degré d'implication", a poursuivi Manuel Valls: "Beaucoup y sont allés, beaucoup veulent y aller, beaucoup en sont heureusement revenus. Cela doit interpeller la société française".

>> LIRE AUSSI - Le chauffard de Dijon a fait 157 passages en psychiatrie

Des déclarations qui font suite aux critiques de Marine Le Pen qui, plus tôt dans la journée, avait pointé du doigt le gouvernement, qu’elle accuse de vouloir minimiser les faits. Elle a aussi assimilé l’agression de Joué-lès-Tours, qualifiée d’acte terroriste, et celle du chauffard de Dijon, dont la procureure Marie-Christine Tarrare a bien précisé qu’elle était le fait d’un "déséquilibré" et non d’un terroriste.