Valls-Hamon, à chacun sa méthode pour préparer le débat

  • A
  • A
Partagez sur :

Les deux finalistes de la primaire de la gauche ont des agendas bien différents mercredi avant de se rendre au débat qui va les opposer, mercredi soir, à 21 heures.

Manuel Valls et Benoît Hamon attaquent la dernière ligne droite avant le débat de l'entre-deux tours, mercredi soir à 21 heures. L'ancien Premier ministre participera à une dernière réunion de calage avec ses conseillers mercredi matin, avant de s'isoler, chez lui, dans l'après-midi. "Seule son épouse pourra l'interrompre. Ce sera difficile de le joindre au téléphone", prévient un proche. Son objectif reste de pousser Benoît Hamon à la faute et de le discréditer auprès de l'opinion : irresponsable sur l'économie, ambigu sur la laïcité.

Comme Mohammed Ali. Benoît Hamon sait qu'il va devoir riposter à ces attaques. En privé, le candidat cite Mohammed Ali et sa célèbre devise : "Voler comme le papillon, piquer comme l'abeille." Afin d'imiter le boxeur américain, le candidat s'entraîne depuis mardi, en condition. Le député frondeur Pascal Cherki campe pour cela le rôle de Manuel Valls. "C'est le plus vif et le plus hargneux de l'équipe", souligne un hamoniste. Répondre sans s'énerver, voilà le délicat équilibre que Benoît Hamon devra trouver mercredi soir.

L'offensive de Valls face à la sérénité de Hamon. Pourtant, l'ex-ministre de l'Éducation dort très mal depuis lundi. Il se réveille, en pleine nuit, en pensant à un point de programme ou à un autre sur lequel Manuel Valls va s'appuyer. Pour lui, l'après-midi qui précède le débat va d'abord être l'occasion de chercher la sérénité, en allant notamment chercher ses filles à l'école. Avant de prendre la route pour le studio 130-2 de la Plaine-Saint-Denis, où le débat tant attendu débute à 21 heures.