Vallini : le référendum au PS est un "demi-échec"

  • A
  • A
Vallini : le référendum au PS est un "demi-échec"
Partagez sur :

"Martine Aubry voulait sans doute se remettre en selle. Il n’y a pas eu de débat", a critiqué le député socialiste vendredi sur Europe 1.

Un "résultat mitigé", "un demi-succès ou un demi-échec" : André Vallini est apparu plus que sceptique sur le résultat de la consultation interne organisée au Parti socialiste, vendredi sur Europe 1. "Les Français n’attendent pas forcément de nous qu’on s’occupe de nous-mêmes", a critiqué le député socialiste parlant d’un référendum "tombé un peu comme un cheveu sur la soupe".

La consultation interne "était une idée de circonstance à La Rochelle [lors de l'université d'été du PS, NDLR]. Martine Aubry voulait sans doute se remettre en selle après l’échec des européennes. Les choses ont été décidées un peu vite. On a voulu faire plaisir aux militants. Les militants sont idéalistes par nature mais les responsables doivent être réalistes", a renchéri André Vallini.

Principal point de désaccord entre André Vallini et le texte soumis au vote des militants : la question du non-cumul des mandats. "Le PS n’a pas à se désarmer unilatéralement, on est en train de se tirer une balle dans le pied", a mis en garde le président du Conseil général de l’Isère. Pour lui, sur cette question, il faut passer par une loi "qui s’applique aussi bien à la droite qu’à la gauche".

> Les militants valident le projet Aubry

> Retrouvez l'intégralité de l'interview d'André Vallini au micro de Jean-Pierre Elkabbach