Vœux : Aubry mise sur "l’espoir"

  • A
  • A
Vœux : Aubry mise sur "l’espoir"
@ PARTI SOCIALISTE
Partagez sur :

La Première secrétaire du PS a diffusé vendredi sur internet une vidéo résolument moderne.

Elle a devancé le président de la République, Nicolas Sarkozy, de quelques heures. Martine Aubry, la Première secrétaire du Parti socialiste, a diffusé vendredi après-midi sur le site internet du PS une vidéo pour présenter ses vœux aux Français. Des vœux pour tourner la page de 2010, sans penser déjà à 2012.











La forme. Rien à voir avec Dominique de Villepin ou François Bayrou, qui ont diffusé chacun de leur côté jeudi une vidéo "faite maison", avec quelques maladresses techniques. Sur fond blanc, lumineux, sans bibliothèque à l’horizon dans ce bureau de la rue de Solférino, Martine Aubry est filmée sous deux angles différents, un choix guidé par l'agence Capa qui a accompagné la Première secrétaire qui n'aime pas d'habitude les caméras. "Pro", moderne, et rapide : 1 minute et 40 secondes, pas plus.

Le ton. Martine Aubry a choisi de débuter par un "mes chers compatriotes", très solennel. "Ma responsabilité, la responsabilité des socialistes est de proposer un autre avenir à notre pays", poursuit-elle, glissant ainsi du "je" au "nous". "C’est ensemble que nous réussirons", insiste Martine Aubry, qui rappelle au passage l’importance de jouer collectif alors que le PS va s’engager dans une bagarre interne pour désigner son futur candidat à la présidentielle.

Le fond. En finir avec 2010, une année "difficile et même douloureuse", et se tourner résolument vers 2011, avec "espoir et progrès" pour une France "forte et juste" : tel est le seul programme proposé par Martine Aubry, qui se garde bien de citer le rendez-vous électoral de 2012 dans sa courte allocution. De la même façon, le nom de Nicolas Sarkozy n’est pas mentionné, la chef de file des socialistes préférant cibler un "gouvernement qui n'apporte pas les réponses dont le pays a besoin (...) et qui fait peser les efforts toujours sur les mêmes". "La France est un pays formidable, énergique et plein d'atouts et les Français ne baissent jamais les bras", conclut Martine Aubry dans un demi-sourire, presque maternel.

Pas de vidéo en revanche pour Ségolène Royal. Ses partisans devront se contenter d'un message audio enregistré dans une pièce qui sonne très, très creux, et dont les sous-titres ont mal supporté les caractères spéciaux. Comme Martine Aubry, l'ex-candidate socialiste à la présidentielle dessine aussi "une année d’espoir" et loue la "France qui se bat". Mais après 2011, c'est bien "la victoire de 2012" que vise explicitement Ségolène Royal.