Universités d’été, mode d'emploi

  • A
  • A
Universités d’été, mode d'emploi
@ MAXPPP
Partagez sur :

Lancer des ballons d’essai, paraître jeune ou intello : quelle est la stratégie des partis politiques ?

Pourquoi les partis politiques organisent-ils encore, en grandes pompes, des universités d’été ? La réponse en cinq points.

Soigner son capital sympathie - "Les universités d’été ont été créées, il y a quelques années, pour répondre à un problème : celui de la méfiance du public", explique, à Europe 1, Pascal Perrineau, directeur du CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po. Dans les années 90, les partis politiques ont en effet dû trouver une solution pour remédier à leur image austère et élitiste. Il leur a fallu trouver d’autres lieux - "plus légitimes, moins partisans" - pour donner un visage plus humain à leur organisation. Ce fût La Rochelle pour le PS, le premier parti à s’engouffrer dans la brèche.

Lancer des ballons d'essai - Aux universités d’été, les politiques s’amusent. Mais ils travaillent aussi beaucoup. C’est l’occasion pour eux, de lancer des ballons d’essai et de se préparer à la rentrée politique. "Les universités d’été sont l’occasion de lancer toute une série de tests pour savoir sur quels thèmes et surtout sur quelle partition les partis vont organiser leur rentrée", analyse Pascal Perrineau.

Paraître intello - Avant l’université d’été de La Rochelle, une cinquantaine de dirigeants socialistes ont livré leurs choix littéraires sur le site de leur parti. Avec cette liste de livres, "le PS manie le terrain de la symbolique et veut paraître comme un parti qui dépasserait les hommes et les femmes pour se placer au niveau des idées", explique Pascal Perrineau. Bref, avec les universités d’été, plus décalées que les autres rendez-vous de l’année, les politiques ont l’opportunité de paraître plus cérébraux, plus spirituels.

Prendre un bain de jouvence - Les jeunes ne sont pas majoritaires dans les partis politiques. Loin de là. Mais ils viennent aux universités d’été. Une aubaine pour les partis qui les mettent en avant, pour se construire une image plus "jeune". On se souviendra, par exemple, que le fameux lipdub des jeunes UMP a été tourné en 2009 au "campus UMP" de Seignosse, dans les Landes.

Refaire son image - L'UMP a choisi, cette année, de tenir sa traditionnelle université d'été à Port-Marly, le 31 août prochain. "Avec ce choix, le parti présidentiel mise sur la symbolique de la banlieue parisienne", estime Pascal Perrineau. "Après l’affaire Eric Woerth cet été, il y avait une nécessité d’envoyer des signaux. Il fallait prouver que l’UMP n’est pas le parti des puissants." Le parti a donc décidé de s’afficher aux côtés des classes populaires, à Port-Marly.