Une voiture de police caillassée avec Guaino à bord

  • A
  • A
Une voiture de police caillassée avec Guaino à bord
Partagez sur :

Deux véhicules de police en patrouille ont été caillassés dans la nuit de lundi. Dans l'un deux se trouvait le conseiller spécial de l'Elysée.

A Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, des policiers en patrouille ont essuyé dans la nuit de lundi à mardi des jets de pierre au centre d'un quartier réputé sensible. Le conseiller spécial de l'Elysée Henri Guaino se trouvait à bord d'un des véhicules de police caillassés.

Selon les premiers éléments de l'enquête, ces faits ont été perpétrés par une quarantaine d'individus qui "s'en sont pris à deux véhicules de police", ignorant vraisemblablement la présence d'Henri Guaino à l'intérieur de l'un d'eux.

Les véhicules de police auraient été bloqués "par des jeunes gens", en l'état des investigations, à l'aide d'une barrière que ceux-ci on mise en travers de leur route, ont fait valoir des sources policières. Les policiers ont dû faire usage de "balles de défense" pour se dégager et les véhicules "ont été détériorés" par les jets de pierres.

Le maire de Montfermeil, Xavier Lemoine, joint par téléphone par une journaliste d'Europe 1, Virginie Riva, a dit regretter de ne pas avoir été prévenu de la présence du conseiller spécial de l'Elysée, ce qui lui aurait permis de "mettre en oeuvre le dispositif de sécurité habituel".

Henri Guaino était à l'intérieur de l'un des véhicules "en observation" du travail des policiers sur le terrain.