Une société de sécurité informatique pense elle aussi que la campagne de Macron est ciblée par des hackers russes

  • A
  • A
Une société de sécurité informatique pense elle aussi que la campagne de Macron est ciblée par des hackers russes
elon Trend Micro, les pirates russes auraient tenté de créer de faux sites ressemblant à celui d'En Marche!
Partagez sur :

La société de sécurité informatique Trend Micro affirme que la campagne d'Emmanuel Macron, arrivée en tête au premier tour de la présidentielle, est la cible de hackers russes.

Il y a quelques semaines, les équipes d'Emmanuel Macron affirmaient être victimes de nombreuses tentatives de hacking. Des piratages qu'elles estimaient venir de Russie. Ces soupçons semblent être corroborés par le résultat d'une étude menée par la société de sécurité informatique Trend Micro.

Les Fancy bears à nouveau soupçonnés. La société Trend Micro accuse notamment le groupe Fancy bears, déjà accusé d'avoir été à l'origine du hacking de l'Agence mondiale anti-dopage concernant les AUT (les autorisations d'usage - de produits normalement interdits - à des fins thérapeutiques, ndlr) des athlètes olympiques occidentaux ou du piratage de la campagne d'Hillary Clinton.

Selon Trend Micro, les pirates russes auraient tenté de créer de faux sites ressemblant à celui d'En Marche! pour piéger des collaborateurs et recueillir leurs données (mot de passe, adresse mail). Les équipes d'Emmanuel Macron ont assuré qu'aucune adresse mail n'avaient été hackée de la sorte.

Un malware en plus du classique phishing. Une méthode de piratage classique (appelée phishing) à laquelle aurait été adjoint une tentative d'infection des réseaux d'En Marche! avec un malware chargé de dévoiler d'éventuelles failles.