Une pétition pour évincer Placé de la présidence du groupe EELV au Sénat

  • A
  • A
Une pétition pour évincer Placé de la présidence du groupe EELV au Sénat
@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

"Il nous parait normal que prendre la décision de quitter son parti politique ait des conséquences politiques", estime le texte.

 En claquant la porte d’Europe Ecologie – les Verts, Jean-Vincent Placé et François de Rugy ont mis en lumière les dissensions qui ont cours dans leur ex-parti. Les deux hommes ont depuis annoncé la création d’une nouvelle formation politique. Mais leurs anciens petits camarades ont diversement apprécié. Si François de Rugy reste pour le moment co-président du groupe écologiste à l'Assemblée, une pétition circule pour évincer Placé de la présidence du groupe EELV au Sénat.

"En pleine campagne des régionales, échéance majeure pour le projet écologique, il serait invraisemblable qu'un groupe parlementaire composé d'une majorité de sénatrices-teurs EELV décide de confier sa présidence et les moyens qui en découlent à celui d'entre eux qui a choisi de quitter notre parti et d'en créer un autre concurrent avec pour objectif affiché de participer lui aussi à cette échéance électorale", peut-on lire dans ce texte écrit par des militants.

"Il nous parait normal que prendre la décision de quitter son parti politique ait des conséquences politiques", ajoute la pétition, intitulée : "Appel à la responsabilité de nos parlementaires". Début septembre, déjà, le bureau exécutif d'EELV a voté une motion demandant que les groupes soient présidés par des "adhérents" du parti, manière de signifier que François de Rugy et Jean-Vincent Placé doivent quitter leurs postes.