Une légère majorité de Parisiens "satisfaits" d'Anne Hidalgo

  • A
  • A
Une légère majorité de Parisiens "satisfaits" d'Anne Hidalgo
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

La ligne de partage se fait très nettement selon les opinions politiques, les sympathisants de gauche sont satisfaits à 77% et ceux de droite mécontents à 74%.

Une légère majorité, à 52%, de Parisiens se disent "satisfaits" de leur maire, la socialiste, Anne Hidalgo (PS), élue il y a deux ans, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche.

Gauche satisfaite, droite mécontente. 9% se sont déclarés "très satisfaits" et 43% "plutôt satisfaits", au vu des résultats du sondage, soit un très léger tassement par rapport à 2015, quand les habitants sondés de la capitale se montraient satisfaits à 53% (9% "très satisfaits" et 44% "plutôt satisfaits"). A l'inverse, 48% se sont dits "mécontents" (contre 47% l'an dernier), dont 30% "plutôt mécontents" (stable) et 18% "très mécontents" (17%). La ligne de partage se fait très nettement selon les opinions politiques, les sympathisants de gauche apparaissant satisfaits à 77% et ceux de droite mécontents à 74%.

L'ombre de Nathalie Kosciusko-Morizet. A la question de savoir si Nathalie Kosciusko-Morizet, chef de file de Les Républicains au Conseil de Paris, "ferait mieux qu'Anne Hidalgo si elle avait été élue maire de Paris ?", 34% des Parisiens ont répondu "oui", 66% "non" (inchangé sur un an). Là encore, le clivage est net avec les sympathisants de droite interrogés, qui ont répondu "oui" à 67% là où ceux de ceux de gauche ont dit "non" à 92%. Cette même ligne de partage se retrouve sur d'autres questions comme sur le "travail accompli", jugé "bon/excellent" par 51%, "médiocre/mauvais" à 49%, avec de fortes disparités selon les sympathies politiques.

Oui à la piétonnisation des berges. La vie culturelle et la gestion des attentats sont saluées par de fortes majorités des sondés, alors que la question de la sécurité, du logement ou de la circulation ont des jugements négatifs. Les Parisiens sondés se sont montrés nettement favorables à la piétonnisation des voies sur berges rive droite à 60% contre 40%, projet qui suscite la polémique avec les élus LR. Mais là encore, les sympathisants de droite s'y sont déclaré nettement "pas favorables" (58%), contre ceux de gauche qui l'ont approuvé (71%).