Une journée de travail à 100.000 euros pour Villepin ?

  • A
  • A
Une journée de travail à 100.000 euros pour Villepin ?
@ REUTERS
Partagez sur :

JACKPOT - Selon le Daily Telegraph, l'ex-Premier ministre aurait travaillé une petite journée au quai d'Orsay afin de percevoir ce bonus de retraite.

L’INFO. C’est ce qu’on pourrait appeler une bonne journée de travail ! Selon le site internet du quotidien conservateur Daily Telegraph, l'ancien Premier ministre et chef de la diplomatie français, Dominique de Villepin, aurait en effet travaillé une petite journée pour son ancienne maison, le ministère des Affaires étrangères, en septembre dernier, afin de percevoir un bonus de retraite de 100.000 euros. Qu'en est-il vraiment ? Décryptage.

Des conditions floues. Revenir travailler une journée au ministère des Affaires étrangères aurait permis à Dominique de Villepin de faire valoir des droits à la retraite prévoyant le versement de ce bonus validé par le gouvernement socialiste, affirme le Daily Telegraph qui s’appuie sur des sources non identifiées au ministère. Selon le quotidien britannique, la raison et les détails de ce droit à une prime de retraite ne sont pas clairs, et le journal précise que ses tentatives pour obtenir des éclaircissements auprès du ministère français sont restées vaines.

Une "erreur administrative". Selon un porte-parole de Dominique de Villepin, cité par le Telegraph, il y aurait eu "une erreur administrative que M. de Villepin a déjà demandé de rectifier auprès des autorités compétentes dès qu'il en a été fait état", sans préciser de quelle erreur il s'agissait, ou si l'argent avait été remboursé.

Le quai d'Orsay

© REUTERS

Une retraite ET les 100.000 euros. En réalité, il fait déconnecter la journée de travail et les 100.000 euros. La journée de travail, c'est ce que l'on appelle une "réintégration pour ordre". C'est la même chose qu'après un congé de maternité ou un long arrêt maladie : on revient symboliquement quelques heures pour acter que l'on est toujours dans les effectifs du ministère. Dominique de Villepin, en l'occurrence, est revenu pour activer son droit à la retraite.

Quant aux 100.000 euros, il s'agit de ce que l'on appelle une "opération de dégagement des cadres". On vous donne une indemnité pour libérer le poste et pouvoir le confier à un autre. Cela correspond à un an de salaire brut, soit environ 100.000 euros. Peut-on donc cumuler les départs à la retraite et les 100.000 euros ? Un peu ennuyés, les syndicats du Quai d'Orsay répondent que oui, et que cela peut correspondre aux retraites chapeaux tant décriées dans le privé.

Le quai d'Orsay réagit. Interrogé mercredi matin, le Quai d'Orsay a souligné que l'ancien ministre avait bénéficié d'un "dispositif de fin d'activité anticipé" et que "cela n'avait rien d'exceptionnel". Le ministère n'a toutefois pas confirmé le montant évoqué par le journal ni la journée de travail effectuée en septembre.

sur le même sujet, sujet,

INTERVIEW E1 - Villepin pour "une solution politique" en Ukraine