Une journée de la laïcité déjà contestée

  • A
  • A
Une journée de la laïcité déjà contestée
Les sénateurs UMP ont été rejoints par ceux du PS pour créer la Journée de la laïcité.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les sénateurs en ont fixé la date au 9 décembre. Mais l’initiative ne plaît pas à tout le monde.

La laïcité pourrait bientôt être célébrée en France. Les sénateurs ont en effet décidé dans la nuit de mercredi à jeudi de créer un jour de commémoration qui aura lieu le 9 décembre, le jour anniversaire de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l'Etat. La proposition doit encore être validée par l’Assemblée pour faire force de loi.

Pour les élus UMP et socialistes qui l'ont voté à une écrasante majorité avec le soutien du Grand Orient de France, le but de cette journée n'est pas de surcharger le calendrier d'une commémoration supplémentaire. Bien au contraire, expliquent-ils, il s'agit d'installer une journée Républicaine du "vivre ensemble". Pour partager cette journée avec ceux qui n'ont pas la même culture et la même religion.

"Un peu étrange"

C'est précisément ce qui fait bondir Marc Blondel, le président de la Libre Pensée. "C’est une utilisation de caractère politique", a dénoncé l’ancien leader de Force Ouvrière. "J’insiste sur le fait que la laïcité c’est un comportement, et c’est tous les jours. Je serai un de ceux qui vont leur dire : ‘faites attention, ce que vous avez volté là, vous ne vouliez pas que ce soit une commémoration, néanmoins ce sera une commémoration’. On sera laïc le 9, le jour de l’anniversaire de la loi 1905."

Le sentiment est partagé d'ailleurs par les représentants des religions qui trouvent cette initiative plus gênante qu'autre chose. A l'image du Cardinal de Paris qui a qualifié jeudi sur RMC d'"un peu étrange" cette journée de la laïcité. "La laïcité, ce n'est pas une religion qui doit organiser des festivités religieuses, c'est un mode de gouvernement, une organisation de la vie collective et si elle est vécue de manière positive, je ne vois pas pourquoi il faudrait faire des processions le 9 décembre en France", a critiqué Monseigneur Vingt-Trois.