Une France à gauche … avec des valeurs de droite

  • A
  • A
Une France à gauche … avec des valeurs de droite
@ MAX PPP
Partagez sur :

ETUDE - Le baromètre Cevipof révèle une "droitisation" des Français sur le plan des valeurs.

• Le contexte. Le 6 mai, François Hollande était élu président de la République avec 51,6% des voix. Parmi ses 60 promesses de campagne, le candidat socialiste s'est fortement engagé sur des réformes sociétales promettant l'ouverture du mariage et l'adoption aux couples homosexuels ou le droit de vote pour les étrangers non communautaires aux élections locales.

• L'étude. Le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) en partenariat avec le Conseil économique social et environnemental, a rendu public mardi son baromètre annuel  "de la confiance politique".

>>> Quels sont les enseignements du baromètre ?

• Hollande ne convainc pas. Huit mois après son élection, François Hollande n'a pas redonné confiance aux Français. 60% des personnes interrogées déclarent que le chef de l'Etat suscite de l'inquiétude. Un chiffre qui atteint 72% chez les ouvriers.

• Une progression des valeurs de droite. L'enquête laisse transparaître une société aux "valeurs de droite dans un contexte de gauche", souligne Pascal Perrineau, directeur du Cevipof. Par exemple, 53 % des français pensent que l'Etat doit faire confiance aux entreprises et leur donner plus de liberté. Ils n'étaient que  43 % en 2009. Sur les sujets de société, c'est le conservatisme qui domine avec "des crispations fortes".

• Quelques exemples. Ainsi, 45% des personnes interrogés se prononcent en faveur du rétablissement de la peine de mort, contre 35% en octobre 2011. Sur la question de l'immigration, ils sont 65% à déclarer qu'il y a trop d'immigrés en France, soit 16% de plus que l'an dernier. Et ce résultat va au-delà des clivages politiques traditionnels puisque 45% des électeurs de François Hollande au second tour partagent aujourd'hui cette opinion.

L'étude de 2012 a été réalisée par Opinion Way et le Cevipof (Centre de recherches politiques de Sciences Po) du 5 au 20 décembre 2012 auprès de 1.509 personnes âgées de plus de 18 ans et inscrites sur les listes électorales. Le baromètre est publié tous les ans depuis 2009.