Une femme pour protéger Hollande

  • A
  • A
Une femme pour protéger Hollande
Le groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) sera pour la première fois dirigé par une femme.
Partagez sur :

La commissaire Sophie Hatt dirigera le groupe de sécurité de la présidence de la République. Une première.

Les femmes sont décidément à l'honneur sous la présidence Hollande. Après un gouvernement parfaitement paritaire, fait inédit sous la 5e République, le groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) sera pour la première fois dirigé par une femme, la commissaire Sophie Hatt. Elle a été nommée mardi à ce poste, indique une source proche du dossier. Celle-ci remplace Michel Besnard, un ancien commandant de police entré dans le corps préfectoral, qui avait été nommé par Nicolas Sarkozy.

"La police, le métier dont j'ai toujours rêvé"

Cette nomination sonne comme le couronnement d'une jeune, mais déjà très dense carrière pour cette quadragénaire. Après un passage par la préfecture de police de Paris en 1993, Sophie Haat est nommée sept ans plus tard à la tête du Groupe de sécurité du Premier ministre Lionel Jospin (GSPM). Elle a 32 ans. Sous son commandement, une trentaine de policiers du Groupe de sécurité du Premier ministre (GSPM).

Diplômée en droit et sportive accomplie, Sophie Hatt n'a pas fait carrière dans la police par hasard. "C'est la seule chose que je voulais faire. La police incarne parfaitement le métier dynamique dont j'ai toujours rêvé", confiait-elle à l'époque au Point.

A l'Elysée, Sophie Hatt devra diriger une centaine de personnes. Le GSPR est intégré depuis 2008 au service de protection des hautes personnalités (SPHP). Là aussi de nouvelles nominations devraient être annoncées. Son responsable actuel, Gilles Furigo, est également donné partant par des sources proches du dossier.