Une eurodéputée FN sommée de rembourser 40.000 euros

  • A
  • A
Une eurodéputée FN sommée de rembourser 40.000 euros
Le FN d'avoir instauré un système frauduleux de rétribution de ses salariés avec des fonds européens en les faisant passer pour des collaborateurs parlementaires (image d'illustration). @ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

Dominique Bilde n'a pas démontré l'effectivité du travail de l'assistant parlementaire pour lequel la somme de 40.320 euros lui a été versée. 

Le tribunal de l'Union européenne (TUE) a confirmé mercredi la décision du Parlement européen sommant la députée Front national Dominique Bilde de rembourser 40.000 euros versés pour l'emploi d'un assistant parlementaire.

Décision annulée pour Sophie Montel. Députée européenne depuis 2014, Dominique Bilde n'a pas démontré l'effectivité du travail de l'assistant parlementaire pour lequel la somme de 40.320 euros lui a été versée pour la période d'octobre 2014 à juin 2015, estime le TUE. Le tribunal a en revanche décidé d'annuler partiellement une décision analogue du Parlement européen concernant une autre eurodéputée du FN, Sophie Montel. Il estime que le Parlement n'a pas apporté d'élément permettant de réfuter les preuves produites par Sophie Montel concernant le travail de son assistant parlementaire pour la période de février à avril 2015.

Dominique Bilde et Sophie Montel avait demandé au TUE d'annuler les décisions du Parlement européen à leur encontre. La justice française et le Parlement européen soupçonnent le FN d'avoir instauré un système frauduleux de rétribution de ses salariés avec des fonds européens en les faisant passer pour des collaborateurs parlementaires.