Une élue PS passée à l'extrême-droite : "il y a du bien à prendre de partout"

  • A
  • A
Une élue PS passée à l'extrême-droite : "il y a du bien à prendre de partout"
@ Capture d'écran, France 3
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Marcelle Arsac assume sa décision, qu'elle a prise "uniquement l’intérêt des Orangeois."

C'est une affaire qui pourrait bien embarrasser le PS. A Orange, Marcelle Arsac, une élue socialiste, vient en effet de se rallier à l'actuel député-maire Jacques Bompard, qui n'est autre qu'un ancien du Front national désormais à la Ligue du Sud. Elle figurera sur sa liste pour les municipales de mars prochain "en position éligible" d'après les informations du Parisien. Marcelle Arsac a justifié son choix sur Europe 1, lundi matin : "comment je l’explique ? Uniquement l’intérêt de ma ville, des Orangeois. Monsieur Bompard ne m’a jamais demandé, il faut être très clair, d’adhérer à la Ligue du Sud. Il me laissera totalement libre de mes pensées et de mes actions".

>> GRAND ECART - Municipales : une élue PS rallie l'extrême droite

"Si vous regardez bien les délibérations des conseils municipaux depuis six ans, je n’ai pas toujours voté contre, j’ai aussi voté pour sur des dossiers qui intéressaient au premier chef les Orangeois, sur les écoles, sur la laïcité. Quand on veut être constructif, il y a du bien à prendre de partout. Il ne faut pas faire systématiquement de l’opposition", a-t-elle déclaré.