Une élue du personnel de Whirlpool candidate suppléante pour En Marche!

  • A
  • A
Une élue du personnel de Whirlpool candidate suppléante pour En Marche!
L' usine, qui fait travailler 290 salariés en CDI, doit fermer en juin 2018, et la production être transférée en Pologne.@ FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :

Cécile Delpirou, secrétaire du CE de l'entreprise, travaille depuis cinq ans avec l'ex-secrétaire d'État à la Biodiversité Barbara Pompili sur le dossier Whirlpool.

La secrétaire du CE de Whirlpool à Amiens, Cécile Delpirou, est candidate de La République en marche! aux législatives dans la Somme, comme suppléante de l'ex-secrétaire d'État à la Biodiversité Barbara Pompili, a appris l'AFP vendredi auprès de l'intéressée.

"Elle a souhaité me rencontrer dimanche. Je ne m'y attendais pas. Je pensais qu'elle voulait me demander de la soutenir dans sa campagne", a déclaré Cécile Delpirou, déléguée CFE-CGC, précisant "travailler depuis cinq ans avec Barbara Pompili sur le dossier Whirlpool".

"Il est de mon devoir d'y aller". Le parti La République en marche! "veut promouvoir les gens issus de la société civile". "On nous donne la possibilité de participer à quelque chose qui était jusqu'à présent une chasse gardée. Refuser de s'engager, ce serait reconnaître que la politique est un métier, que l'on fait toute sa vie… Quelque part, il est de mon devoir d'y aller", explique cette déléguée syndicale de 53 ans, ingénieur mécanicien de formation, cadre chargée du suivi des tests produits chez Whirlpool.

Fermeture prévue en juin 2018. Cette usine, qui fait travailler 290 salariés en CDI, doit fermer en juin 2018, et la production être transférée en Pologne. Cécile Delpirou assure que la venue d'Emmanuel Macron le 26 avril sur le site n'a pas joué sur sa décision, mais elle reconnaît néanmoins avoir été "impressionnée par son courage et sa détermination, son engagement". Ce jour-là, Marine Le Pen avait grillé la politesse au candidat, se présentant sur le parking de l'usine alors qu'une délégation syndicale rencontrait Emmanuel Macron en ville. Sa visite avait confirmé la popularité du Front national chez les ouvriers.

"Pour l"instant, je reste salariée". "Pour l'instant, je reste salariée de Whirlpool, je me libérerai chaque fois que nécessaire pour la campagne, et on verra ensuite si je dois me détacher à temps partiel ou à temps plein" en cas de victoire, a encore précisé Cécile Delpirou.