Un tiers des électeurs hésitent encore

  • A
  • A
Un tiers des électeurs hésitent encore
Près d'un Français sur trois n'a pas encore fait son choix pour le 1er tour.@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - C'est l'un des points-clés du sondage Ifop Fiducial Europe 1/Paris-Match/Public Sénat.

Quid des indécis ? A cinq jours du premier tour, le dernier sondage Ifop Fiducial pour Europe 1/Paris-Match/Public Sénat place François Hollande de nouveau en tête du 1er tour, mais un tiers des Français n'ont pas encore fait leur choix.

"30% c'est beaucoup..."

"Dans une logique d'extrapolation, 30% ça fait beaucoup d'électeurs", reconnaît Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, mardi, au micro d'Europe 1. En effet, si François Hollande est donné vainqueur du 1er tour avec 28% des intentions de vote, devant Nicolas Sarkozy qui en réunit 27%, quelque 30% des électeurs ne se sont pas encore décidés. Et les sondages ne prennent pas en compte ces hésitants. Or ceux-ci pourraient bien faire basculer le résultat des urnes.

"... moins qu'en 2007"

Cependant, Frédéric Dabi relativise : le taux d'indécis est bien moins élevé que pour les précédents scrutins présidentiels. Il avoisinait les 40% en 2007 et il flirtait avec les 46% en 2002. Le résultat des urnes au soir du 22 avril ne devrait donc, cette année, pas trop s'éloigner des sondages actuels.

Derrière le cas des indécis, se cache la question de l'abstention. En effet, 10 à 15% des Français indécis choisiront leur candidat le jour-même, mais combien ne voteront pas du tout ?