Un sondage confirme un léger regain de popularité d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe

  • A
  • A
Un sondage confirme un léger regain de popularité d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe
Emmanuel Macron et Édouard Philippe remontent légèrement dans les sondages d'opinion en septembre@ Etienne LAURENT / POOL / AFP
Partagez sur :

Après deux baisses mensuelles consécutives, le président de la République et le Premier ministre enregistrent une légère remontée de leur cote de popularité.

La popularité du président de la République et du Premier ministre a connu un léger regain en septembre après deux baisses mensuelles consécutives, notamment chez les sympathisants centristes, selon un sondage* YouGov France pour Le HuffPost et CNEWS publié jeudi.

Remontée de Macron auprès des Centristes. Emmanuel Macron recueille désormais 32% d'opinions favorables, contre 30% début septembre. Ce sont surtout les sympathisants du centre (90%, +15 points en un mois) qui permettent au chef de l'État d'inverser sa courbe de popularité, alors qu'il perd 13 points chez les sympathisants Les Républicains (32% d'opinions favorables) et trois points chez les sympathisants PS-EELV, qui demeurent toutefois 36% à émettre une opinion favorable.

Sévère chute de Philippe auprès des Socialistes. Le Premier ministre Édouard Philippe recueille pour sa part 34% d'opinions favorables (+2). Crédité de 84% d'opinions favorables chez les Centristes, Édouard Philippe séduit également 47% des sympathisants LR (+1 sur un mois) et 15% des sympathisants d'extrême droite (+7 sur un mois).

Sa popularité a en revanche accusé une sévère chute dans l'électorat de gauche depuis début septembre : -12 points auprès des sympathisants PS et EELV (31% d'opinions favorables) et -3 auprès des sympathisants d'extrême gauche (10% d'opinions favorables), alors que la rentrée a été marquée à la fois par la signature des ordonnances sur la loi travail et plusieurs mobilisations syndicales.

Un gouvernement soutenu par les Centristes. La popularité du gouvernement est par ailleurs stable (29% d'opinions favorables) depuis le mois dernier, mais avec de fortes variations selon la sensibilité politique des Français interrogés : 90% des sympathisants du centre (+14) expriment une bonne opinion, contre 32% des électeurs Les Républicains (-8) et 30% des sympathisants socialistes (-11).

Pour l'interdiction du glyphosate. Par ailleurs, interrogés sur la politique menée par le gouvernement en matière d'environnement, sept Français sur dix déclarent être pour l'interdiction du glyphosate pour tous les usages, y compris agricoles.

Nicolas Hulot, toujours le préféré. Si l'action du ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, recueille 40% d'opinions favorables chez les sondés - et notamment chez deux tiers des sympathisants EELV -, la moitié des Français estime que le ministre est "une caution écologique pour le gouvernement" et qu'il "n'est pas en mesure d'imposer ses vues auprès du président de la République". Il demeure la personnalité politique recueillant le plus d'opinions positives : 30% (+3 sur un mois).

*Sondage réalisé en ligne les 27 et 28 septembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.002 personnes, selon la méthode des quotas.