Un président dans la rue, c'est déjà arrivé ?

  • A
  • A
Un président dans la rue, c'est déjà arrivé ?
@ PATRICK HERTZOG / AFP
Partagez sur :

François Hollande sera présent lors de la marche républicaine dimanche, à Paris, en hommage aux victimes des attentats.

François Hollande participera dimanche à la marche silencieuse, dimanche, à Paris, en hommage aux victimes des attentats. Avant lui, un seul président de la République avait participé à une manifestation publique depuis 1945 : François Mitterrand, le 14 mai 1990, contre le racisme et l'antisémitisme, après la profanation du cimetière juif de Carpentras.

>> LIRE AUSSI - Qui participera à la marche dimanche ?

Un consensus contre l'antisémitisme. Fait sans précédent depuis la Libération, le chef de l'Etat socialiste d'alors s'était joint à cette manifestation à laquelle participait également son Premier ministre, Michel Rocard. Protégé par des CRS, François Mitterrand avait effectué plusieurs allées et venues dans la foule. Toute la classe politique, à l'exception du Front national, protestait contre la profanation, dans la nuit du 8 au 9 mai, du cimetière juif de Carpentras, marquant un consensus républicain contre le racisme et l'antisémitisme et la mise à l'écart de l'extrême droite.

>> LIRE AUSSI - Le FN a-t-il sa place dans la marche républicaine de dimanche ?

200.000 personnes. Organisée sous l'égide du Crif (Conseil représentatif des organisations juives de France), la manifestation avait commencé vers 19 heures place de la République à Paris, en direction de la Bastille. Il y avait eu au total un peu plus de 200.000 personnes, selon les organisateurs. La plupart des participants arboraient sur la poitrine une étoile jaune, symbole de l'antisémitisme pendant le nazisme, avec au coeur de l'étoile, la mention "juif" ou, en badge ou autocollant, la petite main de SOS Racisme. Elle comprenait des juifs bien sûr, mais aussi des catholiques, des protestants, des orthodoxes, des musulmans, des laïques, des athées.

>> LIRE AUSSI - Des dirigeants européens à la marche silencieuse de dimanche

Chirac et Juppé aussi. Parmi les nombreuses personnalités politiques figuraient Laurent Fabius, président PS de l'Assemblée nationale, Pierre Mauroy, premier secrétaire du PS, ainsi que, pour l'opposition de droite, Jacques Chirac, Charles Pasqua, Alain Juppé, Edouard Balladur. A 20h, retentissait le bourdon de Notre-Dame de Paris. En province, plusieurs manifestations avaient eu lieu simultanément.