Un Polonais élu président du Parlement européen

  • A
  • A
Un Polonais élu président du Parlement européen
Partagez sur :

Jerzy Buzek est le premier président de l’institution issu du bloc soviétique, 20 ans après la chute du communisme en Pologne.

Sans surprise, le Polonais Jerzy Buzek a été élu mardi président du Parlement européen par ses pairs. A 69 ans, celui qui fut premier ministre de son pays de 1997 à 2001 devient ainsi la première personnalité d'un pays d'Europe de l'Est à accéder à cette fonction prestigieuse mais symbolique.

Jerzy Buzek, eurodéputé depuis 2004 au sein du Parti populaire européen (PPE, conservateur) a remporté 555 voix contre 89 pour la candidate de la Gauche unitaire européenne (communiste), la Suédoise Eva-Britt Svensson, 62 ans. Le Polonais a pu compter sur le soutien des deux autres plus grands groupes du Parlement, les socialistes et les libéraux, ainsi que sur celui des Verts.

Vingt ans après la chute du régime communiste en Pologne, Jerzy Buzek a salué la force symbolique de son élection. Il la considère "comme un signal pour nos pays" d'Europe de l'Est entrés dans l'UE depuis 2004 et un "hommage" aux millions de citoyens qui ont fait tomber le rideau de fer : "depuis cinq ans, il n'y a plus de 'nous' (à l'Est) et 'vous' (en Europe occidentale)", a-t-il souligné, sous les ovations.

Opposés à cet accord, les Français du groupe socialiste ont indiqué avoir voté contre Jerzy Buzek. Mais ce dernier a pu compter sur le soutien des Libéraux et des Verts, séduits par son profil d'ancien militant de Solidarité, et de défenseur des droits de l'Homme. A l'issue de son élection, JerzyBuzek a d'ailleurs appelé l'UE à "ne jamais oublier" cette question dans ses négociations avec la Russie, avec laquelle son pays entretient des relations notoirement tendues, et qui a selon lui une conception "différente" de la démocratie et du respect des droits de l'Homme.

Jerzy Buzek succède au démocrate-chrétien allemand Hans-Gert Pöttering. Il est élu pour deux ans et demi, jusqu'au début de 2012. A cette date, il devrait être remplacé par un socialiste, probablement l'Allemand Martin Schulz en vertu d’un accord de réciprocité. Le président du groupe socialiste au Parlement a qualifié l’élection du Polonais d’événement "historique à marquer d'une pierre blanche".

Bien que prestigieuse, sa fonction n'a qu'une influence limitée sur l'activité législative du Parlement. Il est surtout chargé de la représentation du Parlement auprès des instances internationales et lors des sommets européens.

Né en Silésie, dans un village aujourd’hui situé en République tchèque, Jerzy Buzek a adhéré au syndicat Solidarité dès sa création en 1980, au sein duquel il a occupé des fonctions dans la clandestinité à partir de 1981, et après la chute du communisme. Il est issu de la Plateforme civique de centre-droit du Premier ministre polonais Donald Tusk.