Un ministre français présent pour l'anniversaire du massacre de Sétif

  • A
  • A
Un ministre français présent pour l'anniversaire du massacre de Sétif
@ ECPAD/Ministère de la Défense / AFP
Partagez sur :

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, se rendra à Sétif en Algérie.

L'INFO. C'est une première. Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, se rendra à Sétif en Algérie pour le 70e anniversaire du massacre de milliers d'Algériens sous la colonisation française. Il effectuera un "voyage mémoriel" du 19 au 21 avril à Sétif (nord-est) puis Mers El-Kébir (ouest) et Alger, a indiqué son cabinet. "Le message du gouvernement sera : 'aucune mémoire n'est oubliée, on est dans une mémoire apaisée'", a-t-on ajouté de même source.

Jusqu'à 45.000 morts. Le massacre de Sétif reste l'une des pages les plus noires de l'Algérie française. Le 8 mai 1945, alors que la France célébrait la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie, les festivités tournèrent au drame à Sétif, Guelma et Kheratta, dans l'est de l'Algérie, où des nationalistes défilèrent, drapeaux algériens à la main. La répression des manifestations, considérées comme les prémices de la guerre d'indépendance, fit plusieurs milliers de morts parmi les Algériens - jusqu'à 45.000 selon la mémoire collective algérienne - victimes de la police, de l'armée ou de milices de colons. Une centaine d'Européens, pris à partie par des nationalistes algériens, furent également tués.