Un maire incite à la désobéissance fiscale

  • A
  • A
Un maire incite à la désobéissance fiscale
Partagez sur :

Privé de la taxe professionnelle, un maire a décidé de relancer le débat en incitant ses concitoyens à ne pas payer leurs impôts.

Irréaliste mais symbolique. Le maire d’une petite commune du Vaucluse, Jean-François Lovisolo, a décidé de faire entendre la voix des collectivités territoriales avec une initiative originale : il propose au conseil municipal jeudi soir d’adopter un texte exonérant les habitants de l'impôt sur le revenu.

"Je veux mettre l'Etat dans la situation dans laquelle il nous a mis", argumente le maire socialiste de La Tour d'Aigues dans une interview publiée par le journal La Provence. Et l’élu local de poursuivre : "en supprimant la taxe professionnelle, l'Etat s'apprête à nous priver de près de 40% de nos recettes fiscales. Demain, notre seule marge de manœuvre pour financer un projet sera d'augmenter la fiscalité locale des ménages. Ce n'est pas normal que les particuliers paient les pots cassés".

Jean-François Lovisolo, qui est également premier secrétaire du PS dans le Vaucluse, a donc décidé de faire un "coup" avec cet appel à la désobéissance fiscale. Une telle exonération est illégale et irréaliste, mais le maire de La Tour d'Aigues espère ainsi susciter le débat : "Plutôt que de le répéter dans le vent, je préfère marquer les consciences. Imaginons que tous les maires fassent comme moi. Cette fronde verrait l'État perdre d'un coup environ 30% de ses recettes fiscales".

Ecoutez les explications de Jean-François Lovisolo au micro d'Europe1:


La réforme du financement des collectivités territoriales suscite toujours autant de remous. François Lovisolo menace même "d’aller au tribunal administratif pour se faire entendre". L’élu local n’a pas été convaincu par la promesse gouvernementale de mesures compensatoires, "comme beaucoup de mes collègues, qu'ils soient de gauche comme de droite". S’il n’est pas sûr qu’il arrive à relancer le débat, une certitude demeure : les habitants de ce village du Vaucluse paieront leurs impôts normalement.