Un maire augmente son indemnité pour ne pas perdre sa maison

  • A
  • A
Un maire augmente son indemnité pour ne pas perdre sa maison
@ Capture www.lansenvercors.fr/
Partagez sur :

INSOLITE - L'édile de Lans-en-Vercors, en Isère, a fait un calcul très personnel pour établir les nouvelles indemnités.

Toutes les raisons sont bonnes pour augmenter les indemnités des élus d'une commune. Y compris les plus personnelles. Michaël Kraemer, le nouveau maire de Lans-en-Vercors, dans l'Isère, a décidé dès le premier conseil municipal, d'augmenter sensiblement son indemnité pour éviter de vendre sa maison, rapporte lundi Le Dauphiné.

Tout proche du plafond. Selon le compte-rendu du conseil municipal du 28 mars, le nouveau maire perçoit 2.287,71 euros par mois, tandis que les adjoints et les conseillers délégués perçoivent eux chacun 339,72 euros. Dans le détail, l'indemnité de Michaël Kraemer est proche du plafond (1525,14 euros sur 1634,63 euros maximum pour une commune de 1.000 à 3.499 habitants), majoré de 50% car Lans-en-Vercors est classée "commune touristique".

"Compenser ma perte salariale". "Il s'agit de compenser une partie de ma perte salariale. Cette partie étant calculée pour que mon taux d'endettement ne dépasse pas les 35% afin que je ne sois pas obligé de vendre ma maison", a justifié le nouveau maire, ingénieur à Grenoble, selon le quotidien régional.

Des indemnités "votées à l'unanimité". Désireux de faire entendre son point de vue, Michaël Kraemer a contacté Europe 1. "Ces indemnités ont été votées à l'unanimité de l'ensemble du conseil municipal (...) sans réserve ni objection", a-t-il souligné avant de rajouter : "Contrairement à l'équipe précédente de M. Gouttenoire qui rémunérait ses conseillers municipaux délégués avec les mêmes indemnités que ses adjoints sans en avoir les mêmes responsabilités, j'ai choisi de baisser ces défraiements". 

L'ancien maire en colère. Selon le quotidien régional, la manière de procéder de son successeur n'a pas plu à Jean-Paul Gouttenoire, le maire sortant. "Il dit qu'il entend mieux gérer les finances publiques", fulmine-t-il, avant de réclamer "un vrai statut de l'élu". "Ces marges de manœuvre sont anormales", regrette-t-il encore. De son côté, Michaël Kraemer souligne que Jean-Paul Gouttenoire a voté ces indemnités, "renchérissant même en demandant une indemnité pour l'ensemble des élus".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460_scalewidth_460

Il abaisse son indemnité pour embaucher un policier

Un maire FN augmente son indemnité de 15%