Un débat télévisé à dix le 16 avril

  • A
  • A
Un débat télévisé à dix le 16 avril
Le plateau de Mots croisés se remplira le 16 avril des dix candidats à la présidentielle, ou de leur soutien.@ FRANCE 2
Partagez sur :

France 2  a annoncé que Mots croisés réunirait le 16 avril les 10 candidats… ou leur soutien.

Nicolas Dupont-Aignan peut savourer. Le candidat souverainiste, qui le premier a appelé à la tenue d’un débat regroupant les dix candidats à l’élection présidentielle, a été exaucé. France 2 a en effet annoncé lundi qu’elle diffuserait le 16 avril prochain émission politique "Mots croisés" avec les 10 candidats… ou leur soutien. Les détails sur le déroulement de cette émission seront mis au point mardi par la chaîne publique.

Sans Sarkozy ni Hollande ?

La nuance est de taille. Nicolas Sarkozy ou François Hollande, les deux favoris des sondages, ne se prêteront peut-être pas à un exercice où ils auront plus à perdre qu’à gagner. Nicolas Sarkozy s'est déjà prononcé défavorablement. "Le débat, il a lieu pour les deux candidats que les Français auront choisi pour le 2e tour", a déclaré le chef de l'Etat vendredi sur BFM-TV.

Dans l'équipe de François Hollande, on se montre prudent, en soulignant qu'"un débat à dix, c'est compliqué à organiser". "Si cela donne lieu à une foire d'empoigne incompréhensible, ça ne rendra pas service aux Français", a indiqué lundi un proche de François Hollande.

Le Pen ira si…

En revanche, les autres candidats se sont déclarés favorables à un tel débat,  notamment Jean-Luc Mélenchon, François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen. "Nous sommes favorables à des débats avant le premier tour. (...) Le système fait une campagne de second tour avant le premier, contrairement aux souhaits des Français", a expliqué Bruno Bilde, directeur de la communication de la campagne de Marine Le Pen. Néanmoins, une autre source au FN, sous couvert d'anonymat, a expliqué que "Marine (Le Pen) ira si les deux autres grands candidats", François Hollande et Nicolas Sarkozy, "y vont aussi".

Nicolas Dupont-Aignan lui, y sera sans aucun doute. Le candidat souverainiste a envoyé vendredi une lettre à ses rivaux pour réclamer la tenue d'un tel débat."François Hollande, Nicolas Sarkozy, ne soyez pas des pleutres, ne soyez pas des lâches! Vous voulez être président de la République, et vous vous défilez?", a ensuite déclaré Nicolas Dupont-Aignan devant la presse. Une critique qu'il ne manquera pas de répéter si les deux favoris des sondages ne se rendent pas au débat.

L'émission pourra également sans doute compter sur la présence de François Bayrou. Son lieutenant, Philippe Douste-Blazy, a dit tout le bien qu'il pensait d'une telle émission lundi matin sur Europe 1. "Pourquoi les candidats à l’élection présidentielle ne vont pas sur une télévision publique ou privée, avec une rège du jeu commune, où chacun parlera le même nombre de seconds, où il va y avoir une confrontation entre eux sur leur programme", s'est-il interrogée. La réponse est finalement venue quelques heures plus tard.