Un conseiller chargé de la lutte contre l'homophobie nommé à la Dilcra

  • A
  • A
Un conseiller chargé de la lutte contre l'homophobie nommé à la Dilcra
Des militants rendent hommage aux victimes de la tuerie homophobe d'Orlando@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

La délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme a nommé un conseiller chargé de la lutte contre l'homophobie.

C'est la première fois qu'un conseiller chargé de la prévention et de la lutte contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBT est nommé à la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Dilcra). C'est Yohann Roszéwitch qui occupera cette fonction.

Un plan d'action pour l'automne. Ce nouveau poste, qui élargit les missions de la Dilcra, avait été annoncé par François Hollande fin juin après une rencontre avec des associations LGBT. M. Roszéwitch aura "notamment pour mission de poursuivre les rencontres avec les différents acteurs associatifs engagés dans la lutte contre la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie", indique la Dilcra. "Un plan d'actions sera proposé dans le courant de l'automne", est-il précisé. 

L'homophobie à égalité avec le racisme. L'ancien président de SOS homophobie, M. Roszéwitch, s'est réjoui de ce nouveau poste qui "met l'homophobie à égalité avec le racisme et l'antisémitisme". Son action tournera autour de la prévention et de la dénonciation des actes et agressions contre les personnes LGBT, a-t-il expliqué. Yohann Roszéwitch, 34 ans, a milité dix ans au sein de l'association SOS homophobie qu'il a présidée de 2014 à 2016, avant de laisser sa place en mars.

Selon le dernier rapport de l'association, publié en mai, après une forte hausse liée aux débats houleux à propos du mariage pour tous, les actes homophobes ont baissé en 2015 pour retrouver leur niveau en 2009, marquant la persistance d'une "homophobie ordinaire".