EN IMAGES - 14-Juillet : l'hommage à la Grande Guerre

  • A
  • A
EN IMAGES - 14-Juillet : l'hommage à la Grande Guerre
Le traditionnel défilé militaire du 14-Juillet démarre à 10 heures@ REUTERS
Partagez sur :

EN IMAGES - Le défilé du 14-Juillet a marqué le premier temps fort des célébrations du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Un 14-Juillet pas comme les autres. "Ce 14-Juillet n'est pas un 14-Juillet comme les autres", a confié François Hollande, dimanche, dans son discours aux armées. Cette année, le défilé parisien marquait le coup d'envoi des célébrations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Les délégations de 76 pays qui  ont pris part, d'une manière ou d'une autre, au conflit, étaient à l'honneur cette année.

>>> INFO E1 - Ce que va dire François Hollande le 14 juillet

Revue des troupes pour Hollande. A 10 heures, sous un temps sec mais nuageux, François Hollande est arrivé place de l'Etoile. Le président a été accueilli par le général d’armée Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, et le général de corps d'armée Hervé Charpentier, gouverneur militaire de Paris. Le chef de l'Etat a procédé à la traditionnelle revue des troupes, en descendant les Champs-Elysées pour rejoindre la place de la Concorde. François Hollande, lui, semblait satisfait que la pluie ne lui tombe pas sur la tête ! (photo)

hollande-plan-large
hollande-il-ne-pleut-pas

Des sifflets entendus. Comme chaque année, des milliers de personnes étaient massées le long de l'avenue pour assister au défilé. Des sifflets ont alors été entendus dans la foule, comme l'atteste cette vidéo publiée par francetvinfo. Sur son compte Twitter, David van Hemelryck, à la tête des anti-Hollande qui avait hué le président lors des cérémonies du 11-Novembre, assure qu'il a été arrêté "sans motif", alors qu'il souhaitait huer le président. Cet anti-manif pour tous a ensuite précisé qu'il avait été relâché par les forces de l'ordre. 







Hollande rejoint la tribune officielle. Sur la place de la Concorde, François Hollande a pris place dans la tribune officielle où plusieurs membres du gouvernement attendaient le chef de l'Etat. Un film comprenant des images d'archives de la Première guerre mondiale a alors été projeté sur écran géant devant un François Hollande très concentré.

 
hollande-le-drian
hollande-valls

Place au défilé ! Des soldats en uniforme "bleu horizon", réplique de ceux des "poilus" de la Première guerre mondiale, ont ouvert le cortège. La Patrouille de France a pris la suite alors qu'on célébrait cette année les 80 ans de l'armée de l'air. Place ensuite aux troupes à pied. Les élèves de l'Ecole polytechnique ont été les premiers à fouler le pavé des Champs-Elysées. Les Pionniers de la Légion étrangère, barbes et haches sur l'épaule, ont clôturé le défilé à pied qui comprenait plus de 3.700 personnes. Ont suivi les 285 véhicules du défilé motorisé et les 241 chevaux de la Garde républicaine.





Chorégraphie finale. Une chorégraphie rassemblant 250 jeunes gens des pays invités, a mis un point final aux cérémonies sur un message de paix.

cloture-ceremonie