UMP : Fillon veut un nouveau vote "avant l'été"

  • A
  • A
UMP : Fillon veut un nouveau vote "avant l'été"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ex-Premier ministre souhaite que ce vote soit "ouvert à de nouvelles candidatures".

 Un nouveau vote "avant l'été", "ouvert à de nouvelles candidatures". C'est le souhait exprimé par François Fillon, sur Europe 1, mardi matin. "S'il s'agit de revoter avant l'été avec une réforme des statuts en ouvrant complètement le jeu à de nouvelles candidatures pour assurer une sorte de réoxygénation de notre parti politique, j'y suis favorable", a déclaré le député de Paris.

Sera-t-il candidat en cas de nouveau vote pour l'élection du président de l'UMP ? "Probablement non", a répondu l'ancien Premier ministre. "Je ne me bats pas pour moi, j'ai d'ailleurs indiqué dès le départ que je ne serai probablement pas candidat à une nouvelle élection à la présidence de l'UMP. Je n'ai pas l'habitude de changer d'avis",a souligné François Fillon.

"Je ne me bats pour moi" :

 

"Mon ambition, c'est de participer au redressement de mon pays", a encore précisé le président du groupe Rassemblement-UMP à l’Assemblée nationale, qui semble aujourd'hui vouloir se placer au dessus d'un chef de parti. "Le sujet aujourd'hui est un nouveau départ pour l'UMP, il faut des nouveaux candidats, il faut une nouvelle campagne, il faut des nouveaux statuts qui fassent en sorte que cette élection puisse être irréprochable", a détaillé François Fillon.

"Je ne me bats pas pour moi", a assuré l'ancien Premier ministre. "Mon ambition, c'est de participer au redressement de mon pays", a précisé le président du groupe Rassemblement-UMP à l’Assemblée nationale, qui veut aujourd'hui se placer au dessus d'un chef de parti. "Le sujet aujourd'hui est un nouveau départ pour l'UMP, il faut des nouveaux candidats, il faut une nouvelle campagne, il faut des nouveaux statuts qui fassent en sorte que cette élection puisse être irréprochable", a détaillé François Fillon.

"Je suis un homme de bonne volonté"

François Fillon, qui dispute la présidence de l'UMP à Jean-François Copé, a estimé mardi sur Europe 1 qu'il avait prouvé être "un homme de bonne volonté". "J'ai essayé depuis le début de cette crise de trouver des solutions et des compromis", a assuré l'ancien Premier ministre, rappelant qu'il avait accepté le "projet de médiation d'Alain Juppé" et "les discussions avec Jean-François Copé". Alors que les deux rivaux se revoient pour un cinquième tête à tête ce mardi à 19h, François Fillon a fait un point sur l'état des négociations. "On est prêt à se mettre d'accord sur une nouvelle élection, une direction partagée de l'UMP pour que toutes les sensibilités soient représentées. En revanche, on a un problème sur la date", a-t-il rappelé, puisque Jean-François Copé veut un scrutin après les municipales de 2014.