UMP : Fillon annonce "un audit interne dans les tout prochains jours"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Invité d'Europe 1, François Fillon a dénoncé un "esprit clanique qui a conduit à l'explosion" de l'UMP.

Interview. "Ce n'est pas une question personnelle. Ce n'est pas une question d'ambition. On a besoin d'une droite et d'un centre qui se refonde pour préparer l'alternance". Au lendemain de sa prise de fonction à la tête de l'UMP, aux côtés d'Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin, François Fillon était mercredi matin l'invité d'Europe1. Et selon lui, le changement de direction était une décision qui s'imposait. Tout comme celle d'organiser un "audit interne dans les prochains jours" à l'UMP, pour mettre au clair les responsabilités des uns et des autres dans l'affaire Bygmalion. 

"Des dizaines de millions d'euros détournés". "On vient de connaître une crise interne en raison d'un scandale financier. Il y a des dizaines de millions d'euros qui ont été détournés. Cela ne pouvait pas ne pas conduire à la démission de l'équipe de direction. Il fallait nommer une direction transitoire pour refonder l'UMP", a assuré l'ancien Premier ministre, qui décrit et dénonce un "esprit clanique qui a conduit à l'explosion" du parti.



Fillon : "Un audit interne sera réalisé dans...par Europe1fr

François Fillon l'assure, contrairement à l'équipe de Jean-François Copé, l'ancien patron du parti, la nouvelle équipe a les "mains propres". "Nous n'avons jamais été mêlés à la gestion de l'UMP", assure-t-il. L'ancien Premier ministre assure au passage qu'il ne connaît pas la situation financière du parti. "Notre travail sera d'incarner l'opposition et d'essayer de savoir dans quelle situation financière est l'UMP. Le montant de la dette de l'UMP, je n'ai jamais pu le savoir. Il y a des chiffres différents qui circulent."

Fillon candidat ? Il ne dit mot. Le député de Paris ne précise pas, par ailleurs, s'il sera candidat à la présidence du parti au Congrès de novembre prochain. Quoi qu'il arrive, le but sera de "proposer des dirigeants qui ne sont, de près ou de loin, mêlés à aucun scandale".  

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

L'ACTU - Un compromis trouvé pour la direction de l'UMP

BOMBE A RETARDEMENT - Un bureau politique sous très haute tension

ON CHANGE TOUT - Pour NKM, il faut changer de nom

SONDAGE - Juppé, le deuxième homme

INTERVIEW - Thierry Mariani : "Si l'UMP implose, le FN aura un boulevard"

ENTRE LES LIGNES - Comment ils disent avoir tourné la page Sarkozy

L'INFO POLITIQUE - Sarkozy, une stratégie du retour réglée au millimètre