UMP : Chatel pour "un nouveau scrutin"

  • A
  • A
UMP : Chatel pour "un nouveau scrutin"
@ REUTERS
Partagez sur :

Ce proche de Jean-François Copé estime dans le JDD qu'"il faut redonner la parole aux militants".

C'est le premier proche de Jean-François Copé à aller dans ce sens. Luc Chatel, vice-président de l'UMP, estime dans une interview au Journal du Dimanche qu'"il faut redonner la parole aux militants" et se rallie à la solution d'un nouveau vote pour la présidence du parti. "Je propose, dès demain, l'installation immédiate d'un groupe de travail sur les statuts et sur l'organisation d'un nouveau scrutin. On ne peut pas revoter avec les règlements et les statuts actuels. Les mêmes causes produiront les mêmes effets", déclare l'ancien ministre de l'Education nationale.

Groupe parlementaire, mode d'emploi :


Selon lui, "revoter Fillon-Copé dans les quinze jours, c'est l'implosion assurée" des fédérations UMP, "le risque d'y importer cette guerre d'apparatchiks". "Il faudra prendre le temps de donner la parole aux militants mais il faut se mettre au travail tout de suite" pour définir les conditions d'un nouveau vote, explique Luc Chatel, pour qui "cela doit être le fruit du travail commun des deux équipes".

L'ex-ministre soutient "à 100%" les initiatives prises ces derniers jours par l'ancien président Nicolas Sarkozy pour mettre fin à la crise. "Les ultimes tentatives" pour résoudre le différend Copé-Fillon doivent selon lui "intervenir avant mardi", pour empêcher la création d'un groupe parlementaire filloniste dissident à l'Assemblée nationale.