Twitter invente le tri électif

  • A
  • A
Twitter invente le tri électif
@ CAPTURE TWITTER
Partagez sur :

#poubellebleue. Dimanche, les internautes ont posté les photos des poubelles de leur isoloir.

Le code électoral prévoit qu’aucun résultat ne soit communiqué avant 20 heures en métropole. Mais peu importe, les internautes ont décidé d’annoncer de premières indications du second tour des régionales en postant sur Twitter, durant toute la journée de dimanche, les photos des poubelles de leur bureau de vote.

Le jeu de la poubelle bleue

Comme en général les listes bleues de l’UMP étaient plus nombreuses dans ces poubelles que les listes roses du PS, les internautes ont choisi comme mot clé #poubellebleue pour accompagner leurs tweets.

"Belle #poubellebleue dans un bureau de vote de Nogent-sur-Marne", "#poubellebleue à Nantes !", "Giga #poubellebleue dans le 19ème. A peine aperçu un #rouge", "Perso j'ai pas trop pu participer au #poubellebleue, XVIe oblige", pouvait-on ainsi lire sur le site de micro-blogging.

Les résultats avant 18 heures

Sur Twitter, les internautes ont également relayé, une fois encore, dès 18 heures, les premières estimations des résultats du second tour, malgré les difficultés rencontrées par les sites internet de médias étrangers, qui ont eu du mal à faire face à un pic d'affluence.

Plusieurs "tweets" se concentraient sur l'Alsace, où l'issue du scrutin demeurait alors incertaine, et mettaient en exergue la prudence des journaux étrangers : "rien n'est joué en Alsace (Le Temps)", "les scores sont très serrés en Alsace (Le Soir)" ou "les chiffres de l'Alsace risquent de tomber tard, car c'est très serré" (RTBF), annonçaient ainsi des internautes.

Informés de la limite horaire du code électoral, certains ont employé des moyens plus détournés pour faire part des premières estimations : "le ciel est bleu en Alsace", "le Gewurstraminer coule bleu", ont-ils écrit sur le site.