Trierweiler, Première dame mais pas que

  • A
  • A
Trierweiler, Première dame mais pas que
@ Reuters
Partagez sur :

La compagne de François Hollande n'abandonne pas son métier de journaliste à Paris Match.

Valérie Trierweiler n'est pas seulement la compagne de François Hollande. Elle est aussi journaliste et entend bien le rester, ce qu'a confirmé lundi matin à Europe 1 le directeur de la rédaction de Paris Match. "On s'est vus jeudi avec Valérie Trierweiler, on a parlé. Valérie m'a exprimé son choix de rester journaliste, de travailler, de continuer à faire son métier et nous avons décidé de l'accompagner dans son choix", explique Olivier Royant.

Trois enfants à charge

La collaboration entre la Première dame et le journal, qui dure depuis 22 ans, se fera "à travers des rendez-vous réguliers, deux à trois fois par mois, dans les pages Culture du journal. Ca peut être des critiques de livres, des interviews, des expositions qu'elle signera", précise le patron de l'hebdomadaire.

Cette information n'est pas une surprise. Valérie Trierweiler avait déjà fait part de son souhait de poursuivre sa carrière. Dans un entretien accordé mi-mai à l'hebdomadaire Elle, elle rappelait : "j'ai besoin de gagner ma vie, j'ai trois enfants à charge".

"Je ne serai pas une potiche"

Le quotidien de Valérie Trierweiler se partagera donc entre son métier et ses activités de "Première dame". Une fonction qu'elle entend bien dépoussiérer. "Je veux bien représenter l'image de la France, faire les sourires nécessaires, être bien vêtue, donner une belle image, mais il ne faudra pas que ça s'arrête là. Je ne serai pas une potiche", avait-elle annoncé dans le Times