Trierweiler fait comme le couple Sarkozy

  • A
  • A
Trierweiler fait comme le couple Sarkozy
Valérie Trierweiler est aussi intransigeante que Carla Bruni vis-à-vis de la presse.@ MAXPPP
Partagez sur :

En portant plainte de nouveau, la Première dame suit le chemin tracé par le couple Bruni-Sarkozy.

La rupture avec le sarkozysme connaît au moins une entorse. En portant plainte pour "diffamation et atteinte à la vie privée" contre les auteurs de La Frondeuse, l'une des biographies qui lui sont consacrées, Valérie Trierweiler agit en effet comme celle à qui elle a succédé en tant que Première dame. Et en plus, elle n’en est pas à son coup d’essai : l’été dernier déjà, la compagne de François Hollande s’était attaquée une première fois à VSD, cette fois pour des photos volées.

>> Trierweiler et Devedjian attaquent

Une rupture avec Mitterrand et Chirac

La transgression est toutefois à chercher lors du quinquennat précédent. Nicolas Sarkozy est en effet le premier à avoir fait évoluer les habitudes élyséennes sur le terrain judiciaire. L’ex-président a saisi la justice à huit reprises en cinq ans : contre la compagnie aérienne Ryanair, contre Mediapart ou le Nouvel Obs pour l’affaire du SMS… Sa compagne n’était pas en reste. Carla Bruni a ainsi attaqué Gala pour des photos ou la Dépêche du midi pour avoir divulgué une de ses chansons.

La rupture selon Nicolas Sarkozy, c’était donc aussi cette intransigeance vis-à-vis des médias, notamment. A l’époque de François Mitterrand, il était hors de question d’attaquer la presse, que ce soit pour les révélations sur son passé vichyste ou les photos de Mazarine Pingeot, sa fille cachée. Une attitude partagée par le couple Chirac.

>> Trierweiler : son tweet, "une erreur"