Travail du dimanche : Anne Hidalgo fustige "une erreur de méthode" du gouvernement

  • A
  • A
Partagez sur :

La maire de Paris s'alarme d'"une arrivée massive des chaînes de distribution alimentaire, qui vont tuer le commerce de proximité" dans les quartiers où les magasins pourront ouvrir tous les dimanches.

INTERVIEW

Invitée dimanche du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTélé, Anne Hidalgo a fustigé "une erreur de méthode" du gouvernement sur le travail du dimanche à Paris. "Je pense que c'est une erreur de méthode de ne pas faire confiance aux pouvoirs locaux", a estimé la maire de Paris, qui s'est opposée à la carte des zones touristiques internationales prévues par la loi Macron dans la capitale.

"Qu'il y ait de grands magasins, de grandes enseignes, c'est vrai qu'elles ne vont pas concurrencer le boucher du quartier, je suis entièrement d'accord", a admis Anne Hidalgo. "Mais le fait d'avoir des zones touristiques internationales avec des périmètres très larges, où la dimension du tourisme est souvent très peu présente, ça pose un problème".

Le commerce de proximité, "ce n'est pas rien". Anne Hidalgo a pointé les conséquences de cette extension des ouvertures dominicales : "nous allons avoir à Paris une arrivée massive des chaînes de distribution alimentaire qui vont tuer le commerce de proximité dans ces quartiers-là. Or, à Paris, le commerce de proximité, d'abord ça donne à Paris une singularité que d'autres grandes villes à l'échelle internationale n'ont pas". En outre, "le commerce de proximité, ce sont plus de 115.000 emplois directs. Ce n'est pas rien", a assuré la maire de Paris. "Il faut donc manier ce genre de proposition avec subtilité et délicatesse".