Traité européen : EELV dit non

  • A
  • A
Traité européen : EELV dit non
Le Conseil fédéral d'EELV a fini par se prononcer sur le traité européen.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Conseil fédéral du parti s’est prononcé contre la ratification du traité budgétaire européen.

Il aura fallu plus de deux heures de débats pour parvenir à l’adoption d’une motion. Le Conseil fédéral d’Europe Ecologie-Les-Verts, réuni samedi à Paris, s’est finalement prononcé contre la ratification du traité budgétaire européen, par 77 voix contre 24, et 8 votes blancs. Ce traité a provoqué des dissensions au sein du parti, l’eurodéputé Daniel Cohn-Bendit estimant notamment qu’il était impossible d’y être opposé, tout en restant au gouvernement.

>> De l'utilité des écolos au gouvernement

Un point de vue qu’Eva Joly ne partage pas. "Le traité ne fait pas partie de nos accords, nous avons fait campagne" pour sa "renégociation", a-t-elle estimé vendredi. "Avoir pour seul discours l’austérité va augmenter encore la désespérance", a renchéri samedi l’ex-candidate à la présidentielle samedi.

"Discussions avec le gouvernement"

Dans la motion adoptée, le Conseil fédéral "se prononce contre la ratification du TSCG (Traité budgétaire européen) dont une lecture stricte ne répondra pas durablement aux crises auxquelles est aujourd’hui confrontée l’Union européenne et constitue un obstacle à la transition écologique".

>> Traité européen : pour y voir plus clair

Le texte mandate le Bureau exécutif du parti "pour engager des discussions avec le gouvernement et les autres formations politiques de la majorité pour déterminer avec elles un nouvel agenda européen de la France, dans le respect des propositions écologistes, visant à poursuivre et amplifier la réorientation de l’Union européenne".

Les parlementaires invités à voter contre

Les parlementaires écologistes sont invités à "soutenir ces propositions lors des débats et des votes au Parlement", qui devraient avoir lieu courant octobre. Dans ce document, EELV exprime aussi son soutien aux "mouvements sociaux européens de lutte contre l’austérité", notamment aux "mobilisations appelées par la confédération européenne des syndicats".