Toussaint : Ayrault tempère Peillon

  • A
  • A
Toussaint : Ayrault tempère Peillon
"La concertation commence et, évidemment, elle va se poursuivre", a précisé Jean-Marc Ayrault au sujet des rythmes scolaires.@ MaxPPP
Partagez sur :

Pour le chef du gouvernement, l’allongement des vacances est juste une "piste".

La tonalité de l'interview de Vincent Peillon à l'Est Républicain jeudi matin laissait entendre que l'allongement de quatre jours des vacances de la Toussaint était acquis. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a remis les pendules à l'heure, jeudi soir, en rappelant que cette proposition est une "piste" mais que la réflexion sur les rythmes scolaires n’est pas terminée.

Selon Jean-Marc Ayrault, "tout le monde admet qu'il y a quelque chose qui ne va pas" dans l'organisation des rythmes scolaires, avec notamment des vacances d'été trop longues. "La concertation commence et, évidemment, elle va se poursuivre", a précisé le Premier ministre lors d'un déplacement à Angers à jeudi. "J'espère qu'elle pourra se conclure positivement", a-t-il ajouté.  

"Il faudra creuser davantage", prévient Ayrault

Face à Vincent Peilon qui souhaite montrer sa "détermination" en avançant rapidement sur le chantier des vacances scolaires, Jean-Marc Ayrault souhaiter donc temporiser. "La piste qu'évoque le ministre de l'Education, c'est celle de vacances intermédiaires un peu plus longues. C'est déjà le cas à Noël, à Pâques", a développé Jean-Marc Ayrault. "On ébauche des pistes mais il faudra creuser davantage", a-t-il fait valoir.

"Quand on dit qu'on va se concerter, il faut aussi annoncer quelques orientations",  a prévenu Jean-Marc Ayrault. Et le premier ministre de conclure :  "des réponses seront apportées bien avant les vacances de Toussaint cette année".