Toulouse : Sarkozy veut renforcer l'arsenal pénal

  • A
  • A
Toulouse : Sarkozy veut renforcer l'arsenal pénal
Toulouse: le gouvernement va mettre en oeuvre "sans délai" les annonces de Sarkozy@ REUTERS
Partagez sur :

Après l'affaire de Toulouse, Sarkozy a annoncé deux mesures pour lutter contre le terrorisme.

"La République doit être implacable pour défendre ses valeurs. Elle ne tolèrera ni embrigadement ni conditionnement idéologiques sur son propre sol". En campagne pour sa réélection, Nicolas Sarkozy a voulu montrer sa détermination, jeudi, après le dénouement de l'affaire de Toulouse. Dans une allocution en direct du Palais de l'Elysée, le chef de l'Etat a annoncé une série de mesures destinées à renforcer l'arsenal pénal et mieux lutter contre le terrorisme. Voici un résumé de ces annonces. 

 • Un délit pour avoir consulté certains sites

 "Désormais, toute personne qui consultera de manière habituelle des sites internet qui font l'apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine et à la violence sera punie pénalement", a d'abord indiqué Nicolas Sarkozy sans donner plus de détails. 

 • Un délit pour avoir assister à un camp d'endoctrinement

 "Toute personne se rendant à l'étranger pour y suivre des travaux d'endoctrinement à des idéologies conduisant au terrorisme sera puni pénalement", a ajouté le chef de l'Etat.

• Un rapport du ministère de la justice

Le président a enfin demandé au ministre de la justice Michel Mercier de réaliser une étude sur la propagation des idées fondamentalistes en prison.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a précisé qu'une enquête était en cours pour savoir si Mohamed Merah, qui a tué en une semaine trois militaires de confession musulmane, trois enfants juifs et un jeune rabbin, à Toulouse et à Montauban, avait bénéficié de complicités.      

Dans la foulée, le Premier ministre François Fillon a indiqué que le gouvernement allait s'attacher "sans délai à la mise en oeuvre des orientations fixées" par Nicolas Sarkozy. 

>> EN DIRECT - Retrouvez toutes les dernières infos en cliquant ici.