Tir groupé contre le gouvernement Ayrault

  • A
  • A
Tir groupé contre le gouvernement Ayrault
@ MAX PPP
Partagez sur :

<STRONG>ILS ONT DIT - Besoin d'un débrief sur la soirée ? Europe1.fr vous propose un résumé des réactions.

# Le sectarisme socialiste

Sectarisme, le mot est lancé. Marine Le Pen, présidente du Front national n'a pas manqué de qualifier "l'Etat PS" mercredi sur BFM TV.  "M. Hollande apparaîtra pour ce qu'il est, à savoir non pas quelqu'un qui tente de rassembler mais plutôt quelqu'un qui met en place le sectarisme socialiste", a souligné Marine Le Pen.   

Même son de cloche du côté de l'ancienne majorité présidentielle. Geoffroy Didier, secrétaire national de l’UMP a dénoncé mercredi sur i>TELE un gouvernement marquant déjà des "reniements". La journée avait commencé avec "le psychodrame" Martine Aubry. La Première secrétaire du PS a pris "le ministère de la division de la gauche", a-t-il ironisé. "Les principaux postes sont occupés par le clan de François Hollande. C'est un gouvernement sectaire", a accusé le secrétaire national de l'UMP.

Le député UMP Jean-Paul Garraud a affirmé que "la composition" du gouvernement risquait d'"entraîner la montée du Front national". Le membre de la Droite populaire a pointé nommément les nouvelles ministres "Christiane Taubira et Delphine Batho", qui sont, selon lui, emplies "d'idéologie et de sectarisme". Jean-Paul Garraud s'en est pris à la nouvelle Garde des Sceaux "qui fait à chaque fois le procès de la France et a une vision très communautariste de l'Histoire de France", notamment sur "l'esclavagisme". "Ce gouvernement ne reflète pas la volonté d'une majorité de nos concitoyens. Je redoute que la composition du gouvernement entraîne la montée du Front national", a lâché Jean-Paul Garraud

# Extrémiste

Louis Aliot, vice-président du Front National, a concentré ses critiques sur Christiane Taubira mercredi sur itélé. "Ce n'est pas une équipe, c'est un savant dosage entre des sensibilités à gauche", a souligné le numéro deux du FN. "Je crois que la cerise sur le gâteau, c'est Madame Taubira Garde des Sceaux alors que c'est une extrémiste notoire qui n'a jamais eu de position modérée sur n'importe quel sujet et qui est aujourd'hui ministre de la Justice. Je dois dire que là, nous allons avoir des jours assez exceptionnels devant nous", a conclu Louis Aliot.

# La paix des braves

Le député UMP des Yvelines Jacques Myard a dénoncé l'inflation ministérielle. "A l'évidence au lieu d'avoir une équipe ramassée et soudée pour agir avec cohérence, François Hollande et Jean-Marc Ayrault tentent d'acheter la paix entre les forces centrifuges de la gauche socialiste. Voilà leur première mesure d'économie: 34 ministres, sans compter les secrétaires d'Etat à venir, une véritable armée mexicaine!", déplore-t-il dans un communiqué.

# Une nouvelle étape

Bien qu'elle n'ait pas hérité du ministère de l’Écologie, la présence de Cécile Duflot au gouvernement réjouit sa formation politique Europe-Ecologie-Les Verts.  "Cécile Duflot a la responsabilité d'un pôle ministériel majeur, au carrefour des crises écologiques, économiques et sociales avec des enjeux considérables pour la vie quotidienne de nos concitoyennes et de nos concitoyens", affirme le parti écologiste dans un communiqué. "L'écologie politique a manifestement franchi ce soir une nouvelle étape", salue le texte.