Thierry Solère n'exclut pas une scission des Républicains à l'Assemblée nationale entre pro et anti-Macron

  • A
  • A
Thierry Solère n'exclut pas une scission des Républicains à l'Assemblée nationale entre pro et anti-Macron
Le député LR a répondu favorablement à la main tendue par Emmanuel Macron.@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Thierry Solère n'a pas exclu dimanche que le groupe LR à l'Assemblée nationale fasse scission après les législatives, entre les pro et les anti-Macron.

Le député Les Républicains Thierry Solère n'a pas exclu dimanche la possibilité d'une scission du groupe LR à l'Assemblée nationale entre les députés favorables, comme lui, à un soutien "constructif" au gouvernement et ceux qui veulent s'y opposer. Interrogé au micro de Radio J sur l'éventualité de créer un "groupe distinct" au groupe LR, Thierry Solère ne l'exclut pas, avant de répondre : "J'espère surtout qu'on sera majoritaire" à être "des députés constructifs et non pas destructeurs" à l'Assemblée nationale.

Favorable à la main tendue de Macron. "Je ne sais pas, nous verrons comment les choses s'organiseront", ajoute-t-il. "Je souhaite qu'on soit la majorité du groupe à porter ce schéma-là. Il n'y pas besoin d'avoir des visions différentes", a ajouté le député, initiateur d'un appel aux élus de droite et du centre à "répondre à la main tendue" par le président Emmanuel Macron.

"Accompagner toutes les bonnes réformes". "Je suis de droite", mais "à droite on n'est pas tous dans une logique de dire que si on n'est pas majoritaire, on sera dans l'opposition et on s'opposera à tout pour bloquer le quinquennat. Moi, je veux accompagner mon pays dans les années à venir dans toutes les bonnes réformes", a encore affirmé Thierry Solère, qui se représente aux législatives à Boulogne- Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, sans candidat La République en marche! face à lui. "Je ne souhaite pas que ce prochain quinquennat démarre par des oppositions parce qu'on prépare l'élection suivante. Moi, je donnerai sa chance à Emmanuel Macron", a-t-il insisté.