Thierry Rey, de Chirac à l’Elysée

  • A
  • A
Thierry Rey, de Chirac à l’Elysée
Thierry Rey, ex-judoka, et ancien gendre de Jacques Chirac, a été nommé mardi conseiller du président François Hollande, chargé des sports.@ MaxPPP
Partagez sur :

PORTRAIT - L’ancien judoka, gendre de l’ancien président, est le conseiller aux Sports de Hollande.

La Chiraquie retrouve l’Elysée. Ou en tout cas, l’une de ses figures familières, en la personne de Therry Rey. L’ex-judoka, et ancien gendre de Jacques Chirac, a en effet été nommé mardi conseiller du président François Hollande, chargé des sports. Il aura pour mission de superviser les grands dossiers et d’assurer le lien avec le ministère des Sports de Valérie Fourneyron.

Un soutien affirmé à François Hollande

Aujourd’hui âgé de 52 ans, Thierry Rey n’a jamais caché son soutien à François Hollande. L’ancien judoka a en effet été vu à plusieurs des meetings de campagne du candidat socialiste. "Ce qui m'intéresse, c'est sa proximité, son rapport aux autres, la manière avec laquelle il porte son projet", expliquait-il avant le premier tour de l’élection présidentielle. "Il y a un rapport à l'humain dont on a besoin en France", précisait-il.

Un ascension fulgurante dans le judo

Thierry Rey qui a un fils, Martin, avec Claude Chirac, la fille de l'ancien président de la République, a connu une ascension fulgurante dans le judo français, grâce notamment à sa force mentale. Son palmarès sportif est éloquent : champion du monde à 20 ans en 1979, d'Europe, champion olympique en 1980, six fois champion de France entre 1978 et 1983. A 21 ans, il livrait sa conception du judo à la télévision : "quand je suis sur un tapis, qui que ce soit en face, je n'aurais jamais peur", assurait-il.

Après avoir mis un terme à sa carrière à seulement 25 ans, en 1984, Thierry Rey a toujours gardé un lien fort avec le judo. Ainsi, en 1986, il participe à une compétition amateur en Seine-Marne. L’occasion pour lui d’effectuer "un retour aux sources", comme il le confie alors à un journaliste de Stade 2. "Il ne faut pas oublier que quand on est au haut niveau on quitte un peu tout ça. C'est bien de temps en temps de s'y replonger", soulignait alors le judoka.





Un consultant remarqué

En 1992, Thierry Rey se reconvertit lors de Jeux olympiques de Barcelone comme consultant pour Canal + pour les épreuves de judo. Sa verve et son original font alors le bonheur des téléspectateurs. Le succès est tel que les dirigeants de la chaîne cryptée décident de lui faire signer un contrat : il est alors amené à suivre des disciplines aussi variées que le football, le rugby ou la boxe. A Sydney, en 2000, Thierry Rey commente le deuxième sacre olympique de David Douillet. "T'es un monstre, t'es un dieu vivant", adresse-t-il au Goliath du judo français, des sanglots dans la voix.

Après une vie au service du judo, le "chat des tatamis" va désormais fouler les tapis rouges de la république, au service de François Hollande. Un nouveau défi qui n’effraie pas outre-mesure Thierry Rey. Le monsieur sport du nouveau président de la République l’a ainsi confié à nos confrères du site lemonde.fr : "C'est un honneur que M. Hollande m'ait choisi. Je vais le servir avec toute mon énergie. En sport, quand on gagne, la victoire est une fin. En politique, ça n'est que le début pour agir".