Loi Macron : Thierry Mandon appelle à "rester calme"

  • A
  • A
Loi Macron : Thierry Mandon appelle à "rester calme"
Partagez sur :

GRAND RENDEZ-VOUS - Le secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification auprès du Premier ministre est l'invité du dernier Grand Rendez-Vous de la saison.

Situation économique catastrophique, impopularité de l'exécutif... La mission de réforme et de simplification qui incombe au secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification auprès du Premier ministre, Thierry Mandon, apparaît comme d'autant plus difficile qu'elle fait débat au sein même de la majorité. A l'occasion du dernier Grand Rendez-Vous Europe1/Le Monde/iTélé, dimanche, et à quelques jours des voeux aux Français du chef de l’État, Thierry Mandon a défendu le bilan de la mi-quinquennat.

Les vœux ? Un exercice difficile pour tout président. Interrogé sur ce qu'il fallait attendre de l'allocution télévisée de François Hollande le 31 décembre, Thierry Mandon a estimé que le président devait "trouver le ton juste" et, selon lui, "il le trouvera". "Les vœux sont un exercice difficile pour tout président", a-t-il aussi estimé. "Sans être optimiste béat, il doit montrer que les efforts entrepris depuis deux ans et demi vont payer", a-t-il dit.



Voeux de Hollande : le Président doit trouver...par Europe1fr

Montrer "la puissance réformatrice". Thierry Mandon a appelé à montrer davantage "la puissance d’action réformatrice". Le secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification a ainsi défendu les réformes déjà votées en citant la réforme territoriale - "dont on nous disait qu'elle était impossible à faire voter"- la transition énergétique et le pacte de responsabilité.

Quels reproches peut-on faire ? "Pas l’absence de réformes", a t-il tranché avant de concéder un problème de "résultats... mais cela prend du temps". Interrogé sur la promesse de François Hollande d'inverser la courbe du chômage, Thierry Mandon a plaidé : "aucun économiste n’a vu venir la crise".

>> LIRE AUSSI - Loi Macron : que contient-elle ?

La loi Macron ? "Restons calme". Alors que la loi Macron s'annonce comme le grand rendez-vous législatif de ce début d'année 2015, Thierry Mandon a appelé à ne pas tout ramener à la seule question du travail le dimanche : "la bataille autour du travail du dimanche ne doit pas cacher la réalité de la loi Macron qui doit débloquer beaucoup de choses dans la société française". Réfutant tout "changement de civilisation" concernant le travail le dimanche, il a appelé à "rester calme" sur le sujet : "on est actuellement à un dimanche sur dix travaillé et Emmanuel Macron propose éventuellement d'aller jusqu'à deux dimanche sur dix", a-t-il relativisé. Interrogé sur les critiques de Martine Aubry, Thierry Mandon a balayé : "les maires, au final, décideront".

Thierry Mandon a aussi rejeté les critiques venant de la droite qui estime, à l'instar de NKM, que dans une ville comme Paris, les magasins devraient être ouverts sept jours sur sept. Pour lui, la loi proposée par Emmanuel Macron est dans "le juste équilibre" et "la moyenne européenne".

>> LIRE AUSSI - Opération séduction de Macron sur le travail du dimanche

Emmanuel Macron, victime de "tir aux pigeons". Le secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification a dénoncé ceux qui jugent qu'Emmanuel Macron n'est pas un homme de gauche. "C'est du procès d'intention, du tir aux pigeons sur un homme qui ne le mérite pas", a-t-il regretté.



Thierry Mandon : "Macron ne mérite pas ce tir...par Europe1fr

La simplification fiscale sur la table. "Michel Sapin réfléchit à une grande loi de simplification fiscale visant à faire gagner le système en lisibilité", a confirmé Thierry Mandon en se disant, à titre personnel, "plutôt favorable" au prélèvement de l'impôt à la source".